Pensées critiques

Ce que vous ne lirez pas sur le blog des meilleurs articles du Nouvel Obs

Posts Tagged ‘violence

Violence, rappel de bavures médiatiques

leave a comment »

 
La violence au quotidien et l’emballement très sélectif des hommes politiques.

L’affaire Rajinder Singh, dit "Babu".

Deux ministres, Thierry Mariani (Transports) et Frédéric Mitterrand (Culture), rendent hommage à ce « héros ordinaire » mort dans le métro parisien.

« Hommage au courageux Babu mort dans le métro » par Frédéric Mitterrand :

 
 
 
L’affaire Marie Leblanc ou l’effroyable agression antisémite du RER (9 juillet 2004).

Jacques Chirac a fait part de son "effroi" après l’agression et Dominique de Villepin condamne cette agression ignoble. TOUT le monde politique s’enflamme.

"Résumé du démarrage de l’affaire"

 
 
 

Publicités

Written by j.michel

08/06/2013 at 21:37

Sexe ou genre ?

leave a comment »

 
Citation du Guardian :
"Thousands call for Nobel peace prize for Malala Yousafzai"

« Malala doesn’t just represent one young woman, she speaks out for all those who are denied an education purely on the basis of their gender. »

 
Traduction par Paris Match :
"Malala: 100 000 signatures pour un Nobel"

« Malala ne représente pas juste une jeune femme, elle s’exprime pour toutes celles qui se voient refuser un droit à l’éducation uniquement à cause de leur genre. »

 
Et dans le Coran, on dit sexe ou on dit genre ?

 
Et n’oublions pas non plus Asia Bibi, une autre victime d’un pays aux lois barbares.

 
 
 

Written by j.michel

02/12/2012 at 15:37

Parfois on compare leurs textes à ceux de Brassens

with one comment

 

« En voyant ces braves pandores
Etre à deux doigts de succomber
Moi, j’bichais car je les adore
Sous la forme de macchabées
De la mansarde où je réside
J’excitais les farouches bras
Des mégères gendarmicides
En criant: "Hip, hip, hip, hourra!" »

Un appel au meurtre n’est-il pas ? Hep, soldats de l’Oniten(*), c’est du Brassens, informez-vous sur qui est Brassens avant de censurer, merci.

Quand j’avais dix ans, mes parents trouvaient que j’étais un peu jeune pour écouter du Brassens. Alors je l’écoutais en cachette, avec l’émotion de la dégustation d’un fruit défendu.

Aujourd’hui voilà ce que les jeunes écoutent avec la même ferveur :

«  Quand j’vois la France les jambes écartées j’l’encule sans huile »

Le nouveau Brassens s’appelle Booba.

Encore mieux que Orelsan.

 
N.B. pour initiés de la nobserverie : sous l’article sur Orelsan apparaît un commentaire d’un pseudonommé Kamile qui fait des promesses : « je te castre pour le reste de ta vie » et qui pisse car : « ca fait des années que je me retenais …  » (sic) et que Parker remercie !!!! et Abou, et Nolats, tous derrière Kamile pour l’encenser.

 
(*) Netino, le sous-traitant délocalisé au Mali et à Madagascar de la "modération" du Nouvel Observateur

 
 
 

Written by j.michel

19/10/2012 at 19:28

Violence des gosses (dans et hors école)

leave a comment »

 
Dans et hors école car à analyser les commentaires et les mesures de sanctuarisation des écoles et collèges, il semblerait que recevoir un coup de poing mortel est moins grave à l’extérieur d’un établissement scolaire qu’à l’intérieur.

Une solution tabou : restaurer l’autorité des maîtres et des maîtresses en autorisant les petits sévices corporels. Une bonne baffe à la manière d’un ancien ministre de l’éducation nationale est souvent plus efficace qu’un long discours de responsabilisation.

Oui au retour des hussards noirs de la république.

A l’occasion d’une discussion chez le vénéré que celui-ci a malheureusement effacé — une discussion sur le statut de prisonnier de guerre du soldat Gilad Shalit qui s’est donc transformée en non discussion — et qui s’était orientée vers un cours de civilisations multimillénaires comparées des perses et des juifs et la transmissions de leurs cultures respectives jusqu’à nos jours, ou comment la nation juive a perduré dans la tête d’un peuple dispersé, j’ai trouvé cette citation sur un site sioniste :

« The future of a nation lays in the hands of its teachers » (Scarlat Albrecht)

Une conception bien similaire à celle des hussards noirs. C’était avant l’invasion d’Israël par les russes dont Avigdor Lieberman est la caricature.

 
Alors oui à Nicolas Sarkozy quand il dit :

« L’école est un droit mais c’est aussi un devoir. Aller à l’école n’est pas un choix, mais une obligation »

Bilan de la loi Ciotti : 22 000 élèves remis dans le droit chemin pour 51 effectivement punis après moult avertissements.

 
Constatons le fiasco des politiques actuelles contre la violence des gosses. Appliquons des mesures aussi efficaces contre la violence des gosses que celles imaginées contre l’absentéisme sans avoir peur d’être politiquement incorrect et surtout sans polémique idéologique.

N’ayons pas peur de rétablir l’autorité à coup de baffes publiques. Ça ne créera pas d’emploi pour les jeunes, mais au moins ça améliorera le vivre ensemble et le respect des uns envers les autres.

Pour la conservation et la pérennisation de la civilisation gallo-romaine teintée de barbarie franque et pour la transmission de la culture française, faisons comme les juifs : un bourrage de crâne dès l’enfance.

 
 
 

Written by j.michel

26/06/2011 at 12:08

Des excités de banlieue

leave a comment »

 
Des sauvageons comme dirait un ancien ministre de l’intérieur (très regretté pour ses résultats à cette fonction, ses successeurs gesticulants ayant démoli par pure idéologie tout ce qu’il avait mis en place).

 

 
 
 

Written by j.michel

15/06/2011 at 11:17

La contagion de la violence religieuse

with 2 comments

 
C’est dur d’être aimé par des cons…

L’efficacité de l’intimidation par la violence : les fadas chrétiens ne sont pas plus cons que les fadas musulmans : ils ont compris que pour se faire entendre et imposer leurs interdits, rien de mieux que des agressions de blasphémateurs.

Nouvelle affaire à Avignon : le "Piss Christ" d’Andres Serrano vandalisé par des cathos ayant abusé du vinaigre de messe.

Sans juger de l’esthétique de l’œuvre car non seulement je n’y connais rien mais qu’en plus je ne l’ai pas vu, ni de son réalisme : après tout la crucifixion était le supplice des condamnés de droit commun, qu’il y ait donc du sang et de la pisse au pied de la croix ne serait pas anormal sinon paranormal, faut croire que les profanateurs d’icônes artistiques n’ont pas une grande confiance dans la justice divine pour se substituer ainsi à Dieu pour l’exécution de la sentence

Les fous de Dieu ont l’avenir devant eux.

 
 
 

L’expression du jour

with 2 comments

 
Une explication des attentats antichrétiens en Dar al-Islam :

« des chrétiens innocents récoltent aujourd’hui la haine que d’autres [chrétiens] ont semé »

Pour le contexte, c’est ici :
"Noël chez les Coptes, chrétiens d’Orient persécutés : de la difficulté d’en bien parler…"

 
L’Occident encore et toujours coupable.

 
Voilà ce qu’on raconte chez le vénéré, où la priorité est la défense des musulmans, comme s’ils n’étaient pas assez grands pour se défendre tous seuls contre les mécréants, les blasphémateurs et les fondamentalistes chrétiens de tous poils.

Exemple de la puissance des musulmans, ici :
"Grève au Pakistan pour maintenir la peine de mort en cas de blasphème"

et de la haine des musulmans envers d’autres musulmans qui s’opposent à une lecture trop formelle du Coran, sur cette blogosphère, et avec approbation (implicite) du vénéré, là :
"La censure, mieux que le débat."

 
J’en profite pour vous demander une pensée en direction d’Asia Bibi.
Mais faut pas en parler : ça montre un des visages de l’Islam, le visage qu’il faut couvrir — couvrez ce visage que je ne saurais voir —.

 
Et bravo à Patrick Devedjian pour sa lutte non pas aux côté de Niquolas, mais pour son combat pour les arméniens. A lire sur Nouvelles d’Arménie Magazine :
"Nicolas Sarkozy : « Une épuration religieuse »"

 
 
 
Article publié et censuré sur le site blogs.nouvelobs.com à l’adresse  : http://voiretsavoir.blogs.nouvelobs.com/archive/2011/01/08/l-expression-du-jour.html