Pensées critiques

Ce que vous ne lirez pas sur le blog des meilleurs articles du Nouvel Obs

Posts Tagged ‘violence religieuse

Sur la voie de Dieu, au service du Christ

leave a comment »

 
Le djihad sur la voie d’Allah, au service du prophète, n’est qu’une copie de :

Bernard de Clairvaux, ou Saint Bernard abbé de Clairvaux :

« Pour les chevaliers du Christ, au contraire, c’est en toute sécurité qu’ils combattent pour leur Seigneur, sans avoir à craindre de pécher en tuant leurs adversaires, ni de périr, s’ils se font tuer eux-mêmes. Que la mort soit subie, qu’elle soit donnée, c’est toujours une mort pour le Christ : elle n’a rien de criminel, elle est très glorieuse. Dans un cas, c’est pour servir le Christ ; dans l’autre, elle permet de gagner le Christ lui-même : celui-ci permet en effet que, pour le venger, on tue un ennemi, et il se donne lui-même plus volontiers encore au chevalier pour le consoler. Ainsi, disais-je, le chevalier du Christ donne-t-il la mort sans rien redouter ; mais il meurt avec plus de sécurité encore : c’est lui qui bénéficie de sa propre mort, le Christ de la mort qu’il donne.
Car ce n’est pas sans raison qu’il porte l’épée : il est l’exécuteur de la volonté divine, que ce soit pour châtier les malfaiteurs ou pour glorifier les bons. Quand il met à mort un malfaiteur, il n’est pas un homicide, mais, si j’ose dire, un malicide. Il venge le Christ de ceux qui font le mal ; il défend les chrétiens. S’il est tué lui-même, il ne périt pas : il parvient à son but. La mort qu’il inflige est au profit du Christ ; celle qu’il reçoit, au sien propre. De la mort du païen, le chrétien peut tirer gloire, puisqu’il agit pour la gloire du Christ ; dans la mort du chrétien, la générosité du Roi se donne libre cours : il fait venir le chevalier à lui pour le récompenser. Dans le premier cas, le juste se réjouira en voyant le châtiment ; dans le second, il dira : "Puisque le juste retire du fruit de sa justice, il y a sans doute un Dieu qui juge les hommes sur la terre."
Pourtant, il ne convient pas de tuer les païens si l’on peut trouver un autre moyen de les empêcher de harceler ou d’opprimer les fidèles. Mais, pour le moment, il vaut mieux que les païens soient tués, plutôt que de laisser la menace que représentent les pécheurs suspendus au-dessus de la tête des justes, de peur de voir les justes se laisser entraîner à commettre l’iniquité. »

référence :
"Saint Bernard justifie la violence des croisades"

Bernard de Clairvaux a donc été entendu par les frères KouaKiChi, ils ont vengé le prophète.

Car pour affirmer que les dessinateurs de Charlie Hebdo sont le mal, les catholiques rejoignent en effet les musulmans :
"On ne peut pas dire n’importe quoi sous couvert de la liberté d’expression"

72 vierges reneelevy

 
 
Appelons un chat un chat : c’est une guerre, oui, mais une guerre de religion. Ce sont des fous oui, mais des fous de Dieu, qui combattent au nom de Dieu, nom de Dieu.

 
 
Ce sont les martyrs de l’athéisme et du blasphème, les dignes successeurs du chevalier François-Jean Lefebvre de La Barre également assassiné pas des fanatiques religieux.

Charlie-Hebdo-dessinateurs-par-ArtByFab

 
 
 

Publicités

Dieu existe-t-il ?

with one comment

 
Mauvaise question. Dieu existe, bien évidemment, bien "naturellement", il existe dans la tête de certaines personnes, donc il existe et il faut faire avec. Comment y est-il entré ? Par quel subterfuge, par quel escroquerie, mirage ou miracle, a-t-il pu entrer par effraction dans l’armoire électrique que les mammifères ont dans le crâne et y faire de bizarres branchements (ou débranchements) dans les circuits électriques ? Ce serait long à expliquer, mais il semble qu’une faille héréditaire dans la protection puisse être mise en accusation.

Non, la bonne question n’est pas Dieu existe-t-il ? mais Dieu est-il toxique ? C’est la bonne question soufflée par père Noalt (lui parle de mesurer la nocivité caractéristique de la chose) : selon sa longue expérience de compagnon de route, pour éliminer une nocivité, il faut ragoter qu’elle est toxique — Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage — ça marche pas mal sur les esprits faibles, sur les esprits ouverts à Dieu parce que trop faibles pour se supporter eux-mêmes sans une bonne béquille.

Alors comptons le nombre de morts depuis 6.000 ans dont l’épée qui les a transpercés, dans la corde qui les a pendus… ou la bombe qui les a fait explosés étaient brandies au nom de Dieu. Voilà un appareil de mesure de la nocivité de Dieu.

Après ce décompte, à la question Dieu est-il toxique ? que peut-on répondre ?

 
Sur le même sujet :
"Nous sommes trop nombreux sur terre"

 
N.B. pour initiés de la nobserverie : père Noalt qui se préoccupe beaucoup de la pauvreté des classes moyennes (les classes vraiment pauvres, il ne sait pas que ça existe, car ça ne peut pas exister dans le royaume de Dieu) et nous fait des leçons d’économie européenne l’avoue : il n’y connait pas grand-chose, il n’a découvert que récemment qu’il n’y avait pas de salaire minimum en Allemagne. Mais le plus caquedrôlesque, c’est que quand il parle, le "JE" devient "ON" :

« (…) on a récemment découvert chez nous qu’il n’existait pas de salaire minimum équivalent au SMIC (il est question de l’instaurer) (…) »

Écrit par : nolats | 24 janvier 2014

Normal quand on a l’oreille de Dieu, et pour mission de chasser les nocifs partout où ils apparaissent et d’étouffer les divagations caractéristiques de la nocivité des… « agioteurs » et autres Sages de la Chaîne des Puys, Nolats, c’est un panel à lui tout seul.

 
——————————————————————————————————————————————————————
Sur le site des blogs du Nouvel Observateur

article « retiré de la publication en raison de sa non-conformité vis-à-vis de la charte d’utilisation du NouvelObservateur. »
motif de retrait : "Propos agressif"

——————————————————————————————————————————————————————
 

 
 
 

Written by j.michel

25/01/2014 at 21:41

Sexe ou genre ?

leave a comment »

 
Citation du Guardian :
"Thousands call for Nobel peace prize for Malala Yousafzai"

« Malala doesn’t just represent one young woman, she speaks out for all those who are denied an education purely on the basis of their gender. »

 
Traduction par Paris Match :
"Malala: 100 000 signatures pour un Nobel"

« Malala ne représente pas juste une jeune femme, elle s’exprime pour toutes celles qui se voient refuser un droit à l’éducation uniquement à cause de leur genre. »

 
Et dans le Coran, on dit sexe ou on dit genre ?

 
Et n’oublions pas non plus Asia Bibi, une autre victime d’un pays aux lois barbares.

 
 
 

Written by j.michel

02/12/2012 at 15:37