Pensées critiques

Ce que vous ne lirez pas sur le blog des meilleurs articles du Nouvel Obs

Posts Tagged ‘l’innocence des musulmans film

Blasphème un peu, blasphème beaucoup, blasphème passionnément ou blasphème pas du tout car interdit ?

leave a comment »

 
C’est quoi un blasphème ? Peut-on l’interdire ? Doit-on l’interdire pour "protéger" la liberté de pensée et de croyance du croyant ? pour ne pas "blessé" le croyant comme dirait père Noalt(1) ?

A lire (en anglais) un article de Andrew Copson, directeur de British Humanism Association :
"Calls for international ‘blasphemy’ law must be resisted"

Extrait :

« ‘Blasphemy’ laws do not protect individuals. They legitimise the persecution of innocents. ‘Blasphemy’ laws do not even protect religion, in the long term: it seems quite clear that part of the rationale for making ‘Innocence of Muslims’ was to mock earlier overreactions. »

 
(1) pour le porte-parole du Vatican, « Certaines caricatures des textes sacrés ou certains pamphlets sont de même nature que la profanation de tombes ».

 
 
 

Publicités

Written by j.michel

30/10/2012 at 09:07

Guerre de races ou guerre de religions ?

with one comment

 
Il est certain qu’à l’époque des croisades, les chrétiens étaient blancs et les musulmans étaient arabes. Donc on pouvait dire que les guerres de religions étaient des guerres de races.

Mais aujourd’hui ? La plus grande communauté de chrétiens sont les indiens d’Amérique du Sud et la plus grande communauté de musulmans sont les indonésiens. Et pourtant l’islamophobie est toujours considérée comme du racisme.

Les éléments de langage sont importants : dans le politiquement correct, combattre les valeurs musulmanes c’est être raciste anti-arabes, mais combattre les valeurs chrétiennes ce n’est pas être raciste anti-blancs mais défenseur des opprimés par l’occident. Lorsque nos aïeux avaient combattu pour que les curés soient cantonnés dans les églises, c’était un combat laïque, mais aujourd’hui si on combat pour que les imams soient cantonnés dans les mosquées c’est un combat racisme.

Illustration dans le Nouvel Observateur du 20 septembre 2012, page 64, un article de Philippe Boulet-Gercourt : "Les fanatiques de l’anti-islamisme". Le correspondant du Nouvel Obs à New York nous explique que les promoteurs du film "l’innocence des musulmans" sont des coptes. Ils appartiennent donc à une communauté qui subit discriminations sinon persécutions en Dar al-Islam. Le journaliste nous explique également que lesdits coptes sont de fervents partisans de Zakaria Botros Henein, un égyptien copte et prosélyte du christianisme en terre musulmane.

Nous sommes donc dans le domaine de la guerre de religions.

Alors pourquoi ce journaliste parle-t-il concernant ce film d’« acte raciste » ? Racisme anti-coptes contre racisme anti-musulmans ? C’est oublier qu’en Egypte coptes et musulmans sont tous arabes. Alors pourquoi parler d’« acte raciste » ?

 
 
 

Les 2 intouchables

leave a comment »

 

Inutile de rappeler l’affiche des "intouchables 2" mise en couverture de Charlie Hebdo, on la trouve partout et elle est plutôt très marrante (les autres caricatures à l’intérieur du journal sont moins travaillées et présentent peu d’intérêt). Mais qu’en pensent les envoyés spéciaux d’Avigdor Liberman au Nouvel Obs ? — ceux qui soutiennent que l’islamophobie n’est pas du racisme mais que la sionistophobie est du racisme —

 
Et bien voilà, leur obsession fait qu’ils collent sur ce dessin des intentions subliminales de négationnisme de la Shoah. Pour éviter toute mauvaise interprétation, je cite in extenso le commentaire d’Allegra :

« Je pense avoir suffisamment pris la défense de la liberté d’expression et du droit aux caricatures de Charlie Hebdo pour critiquer sa couverture représentant un juif et un musulman intouchables. Tout le monde dans le même sac. Qu’est-ce qui est intouchable dans le cas du juif ? S’agit-il de religion ou de Shoah ?
Le judaïsme ? Il ne me semble pas qu’il y ait eu dans le monde un déferlement de foules juives, attaquant les ambassades, hurlant à mort suite à des railleries sur le judaïsme, Jéhovah ou Moïse.
Alors, est-ce la Shoah ? On se trouve alors dans le cas de figure que je dénonce dans mon billet, et je crains que beaucoup de gens ne favorisent cette interprétation que j’estime dangereuse. »

L’auteur du dessin, s’il les entendait, en serait certainement le cul par terre.

 
Retrouvez les envoyés spéciaux d’Avigdor Liberman sur le blog "Pensées critiques" : Allegra et Mirage.

 
 
 

Written by j.michel

28/09/2012 at 12:50

Réponse d’athée

leave a comment »

 
« Laissez-nous vivre en paix ! »

C’est le message de la communauté musulmane en titre de première page de Metro (20 septembre 2012).

Mon message à moi :

« Laissez-nous blasphémer en paix ! »

 
Désinformation : hier au Soir3 (19 septembre 2012), Mohammed Moussaoui président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) nous explique qu’un juge avait interdit l’affichage de la campagne publicitaire qui parodiait la Cène de Léonard de Vinci : « le juge avait considéré qu’il y avait intrusion agressive et gratuite dans les tréfonds des croyances intimes et faisait injure »

Il omet seulement de rappeler que la Cour de Cassation avait contredit les juges du fond dans cette affaire :

« Qu’en retenant ainsi l’existence d’un trouble manifestement illicite, quand la seule parodie de la forme donnée à la représentation de la Cène qui n’avait pas pour objectif d’outrager les fidèles de confession catholique, ni de les atteindre dans leur considération en raison de leur obédience, ne constitue pas l’injure, attaque personnelle et directe dirigée contre un groupe de personnes en raison de leur appartenance religieuse, la cour d’appel a violé les textes susvisés. »

 
 
 

Atteinte au sacré, caricature ou vrai visage de l’Islam ?

with 3 comments

 
Une loi qui protège de l’atteinte au sacré. C’est une future loi en Tunisie — deux ans de réclusion seulement, ce n’est quand même pas la peine de mort pour blasphème proposée par certains —. Pourra-t-on encore se moquer de l’astrologie ? Y-a des religions en effet qui vénèrent l’astrologie, se moquer de l’astrologie est donc une atteinte au sacré.

Et puis cette loi est une atteinte aux juifs, vous savez ceux qui ont ridiculisé et excommunié Jésus Christ. Ne pas reconnaître que Jésus Christ est un prophète, n’est-ce pas une grave atteinte au sacré ?

La pénalisation de l’atteinte au sacré, c’est un peu comme chez nous la pénalisation de l’atteinte aux bonnes mœurs, on sanctionne un peu ce qu’on (qui on ?) veut. Montrer un sein nu sur la plage ou une image de Mahomet quelle différence ? Aucune : 2 ans de prison pour chaque étalage.

Mais Manuel Valls en bon connaisseur de l’Islam nous explique que ce n’est que caricature. Peut-être peut-être, mais comment savoir quel est le vrai visage de l’Islam quand il y a concurrence, regardez par exemple au Liban le conflit presque armé entre salafistes et hezbollahistes : c’est compliqué tout ça, alors dire que l’un est le vrai visage de l’Islam et l’autre la caricature, Manuel Valls s’est-t-il informé auprès d’Allah pour choisir ?

Cette loi ne révèle-t-elle pas en fait que cette caricature de l’Islam est le vrai visage de l’Islam ?

Alors moi je vous le dis en vérité, Dieu s’est adressé à moi et m’a tenu ce langage : « Dis au monde que Mahomet n’est pas mon prophète, que je ne lui ai jamais donné mission de vaticiner pour convertir le monde à des élucubrations rassemblées dans ce qu’il a appelé le Coran. Il a voulu se hisser au niveau de mon fils Jésus, mais jamais je ne lui ai demandé de mener des guerres contre ceux qui ne croient pas en Moi. Mon message est celui de la paix entre les hommes, et je suis le seul à décider qui j’envoie en enfer et à qui j’offre les quelques vierges que j’ai encore en stock, et ce n’est certainement pas à ceux qui se disent martyrs parce qu’ils ont été se faire exploser de pseudo-foi au milieu de mécréants. Jésus était homme de paix et un bon exemple et Mahomet est un homme de la guerre et un très mauvais exemple, comment les hommes ont-ils pu croire en lui ? C’est un mystère même pour moi le Tout Puissant. »

 
P.S. : Le Nouvel Observateur sur la pente savonneuse du religieusement correct, son journaliste Jérôme Hourdeaux — sans doute partisan d’une loi anti-blasphème — ironise sur l’islamophobie supposée de la une de Newsweek :
" Quand Newsweek déclenche la rage des internautes"
Heureusement les réactions à l’article montre une critique très forte et quasi-unanime des idées avancées par ce journaliste, par exemple : « dénoncer le spectacle affligeant de ces foules enragées serait de "l’islamophobie"? passe encore les réactions sur twitter et autres réseaux sociaux, chacun étant libre de penser ce qu’il veut. mais un journaliste du NO, c’est un comble. »

Avec les idiots utiles, les lois tunisiennes vont être copiées chez nous. Tariq Ramadan va apprécier.

Petit rappel :

 

 

 
 
 

Le droit de manifester en danger ?

leave a comment »

 
Le droit de manifester ne serait-il plus un droit fondamental en démocratie républicaine ? Pourquoi serait-il interdit à des salafistes de manifester sans violence le dégoût que leur inspire un film qu’ils n’ont pas aimé ? La critique d’un film serait-elle interdite en France ? Une nouvelle loi liberticide type loi Gayssot serait-elle dans les tuyaux ? Va-t-on rétablir l’"autorisation" de manifester ? (bien faire la différence entre le régime de l’"autorisation" et le régime de la "déclaration" d’une manifestation).

Et Manuel Valls qui nous raconte que les participants à cette manifestation « caricaturent l’islam ». Dans un pays laïque, est-ce une des missions et/ou prérogatives du Ministre des cultes de trier ce qui est le bon Islam et ce qui est la caricature de l’Islam ? Existe-t-il une lecture française officielle du Coran ? Nous nageons de plus en plus dans le n’importe quoi.

Le vrai reproche qu’on fait aux salafistes, comme je le disais dans un billet précédent : « ça montre un des visages de l’Islam, le visage qu’il faut couvrir — couvrez ce visage que je ne saurais voir — ».

Et vivent les blasphémateurs quand même, les films blasphémateurs moi j’adore, même si je ne vais pas les voir, surtout qu’il paraît que le dernier est un navet.

 
Et n’oublions pas non plus Asia Bibi, une autre victime d’un pays aux lois barbares.

 
Billet suite aux poursuites judiciaires contre les salafistes qui manifestaient pacifiquement le 15 septembre 2012 devant l’ambassade des Etats-Unis à Paris pour protester contre la production et diffusion du film "L’innocence des musulmans".
"Film anti-islam : une enquête ouverte sur la manifestation à Paris"

 
 
 

La puissance des religions monothéistes

with one comment

 
Réflexion alors que le monde musulman s’enflamme pour nous imposer ses valeurs moyenâgeuses.

La religion monothéiste est une géniale invention. Quand il y a plusieurs dieux, vous pouvez jouer de l’un contre l’autre, vous pouvez vous mettre sous la protection de celui (ou de celle car il y a aussi des déesses) qui vous convient. Le polythéisme c’est la liberté démocratique et la tolérance envers les minorités, y compris la tolérance des minorités qui croient au Dieu qui n’existe pas.

Mais quand il y a un seul Dieu qui interdit les idoles et à qui tout homme (et femme) doit obéissance puisqu’Il est unique, tout change : vous Lui devez respect, et dire qu’Il n’existe pas c’est Lui manquer de respect, et Dieu étant tout puissant mais pas suffisamment puissant pour punir lui-même les mécréants, ce sont les hommes qui doivent se charger eux-mêmes de punir ceux qui Lui manquent de respect, ou ceux qui manquent de respect à ceux qui se sont dits envoyés par Lui.

C’est génial car imparable : ceux qui contestent l’existence de Dieu tel qu’il est dit dans les textes sacrés doivent être exécutés pour blasphème. Du coup, il y a impossibilité de contester voire simplement discuter les textes sacrés puisqu’ils ont été décrétés textes sacrés.

Vous n’êtes pas convaincu parce qu’il existe plusieurs textes sacrés, donc un choix libre et démocratique ? ceux des juifs, ceux des chrétiens et ceux des musulmans, et même que chez les chrétiens ils sont pas d’accord entre eux, et même que chez les musulmans ils sont pas d’accord entre eux.

Choix libre peut-être, mais démocratique sans doute : en Dar al–Islam, quand les musulmans sont majoritaires ils imposent leur loi ou charia à la minorité, c’est en effet le principe de la démocratie.

Mais surtout il faut remarquer la solidarité de ces religions entre elles dès qu’on raille leurs personnages sacrés. Le Vatican par exemple qui justifie les violences dans le monde musulman par le respect que tout homme doit au grand personnage de l’Islam.

Extrait d’un article de la Croix :
"Le Vatican dénonce « les provocations » contre les musulmans"

« Alors que le Pape se rend vendredi 14 septembre au Liban, son porte-parole, le père Federico Lombardi, a souligné que « le respect profond pour les croyances, les textes, les grands personnages et les symboles des diverses religions est une condition essentielle à la coexistence pacifique des peuples », déplorant « les conséquences gravissimes des offenses injustifiées et des provocations à la sensibilité des croyants musulmans ». »

Mahomet est en effet un personnage historique au statut spécial de prophète : on ne peut le critiquer et encore moins le ridiculiser. Pourquoi ? Dieu seul le sait vraiment. Mais un film(*) qui le caricature est condamné par Ban Ki-moon, secrétaire général de l’ONU, comme un « film haineux qui semble avoir été délibérément conçu pour semer le sectarisme et provoquer une effusion de sang ». Remarquons qu’en vérité il parle du film sans l’avoir vu, car en fait rares sont ceux qui l’ont vu ce film, on se demande même s’il existe vraiment, un film fantôme quoi.

Que pouvons-nous contre les intimidations et la terreur commandées par le Plus Haut ? Seulement se plier avec conviction et ferveur à ses commandements.

 
(*) film intitulé "L’innocence des musulmans" qui serait la cause (ou le prétexte) des violences anti-américaines dans le monde musulman qui ont dégénéré jusqu’à l’assassinat de diplomates américains à Benghazi en Libye.