Pensées critiques

Ce que vous ne lirez pas sur le blog des meilleurs articles du Nouvel Obs

Posts Tagged ‘icône

Vérification de circoncision, et plus si affinités

leave a comment »

 
Pape François reconnaissant sa faiblesse assumée par Jésus (sur messagerie céleste)

pape-francois-et-sa-faiblesse

1er janvier, jour anniversaire de la circoncision de Jésus futur Christ INRI.

Les statuettes et autres figurines sont-elles conformes à la Vérité, à la Vérité de la bible ?

Le pape vérifie, d’abord en kippa,

le-pape-embrasse-le-petit-jesus

 
puis plus cérémonieusement en haut-de-forme spécial Vatican.

le-pape-embrasse-le-petit-jesus-2

 
croise-du-vatican
Pour le vrai visage du Christ, fils de Dieu dit-on et possédé (ou généré ?) par un Esprit Saint pour tous ceux qui sont partis en croisade jusqu’à Jérusalem pour lui, c’est ici :

"La religion au secours du tourisme"

 
 
Et bien sûr la vidéo préférée du contrariant qui montre l’expression de l’amour en Jésus INRI, et de son prochain à Jérusalem :

 

 

 
 
 

Written by j.michel

01/01/2017 at 11:29

La contagion de la violence religieuse

with 2 comments

 
C’est dur d’être aimé par des cons…

L’efficacité de l’intimidation par la violence : les fadas chrétiens ne sont pas plus cons que les fadas musulmans : ils ont compris que pour se faire entendre et imposer leurs interdits, rien de mieux que des agressions de blasphémateurs.

Nouvelle affaire à Avignon : le "Piss Christ" d’Andres Serrano vandalisé par des cathos ayant abusé du vinaigre de messe.

Sans juger de l’esthétique de l’œuvre car non seulement je n’y connais rien mais qu’en plus je ne l’ai pas vu, ni de son réalisme : après tout la crucifixion était le supplice des condamnés de droit commun, qu’il y ait donc du sang et de la pisse au pied de la croix ne serait pas anormal sinon paranormal, faut croire que les profanateurs d’icônes artistiques n’ont pas une grande confiance dans la justice divine pour se substituer ainsi à Dieu pour l’exécution de la sentence

Les fous de Dieu ont l’avenir devant eux.

 
 
 

La religion au secours du tourisme

leave a comment »

 
Après Hèphæstos, le Dieu de l’Olympe barbouillée de rouge pour l’occasion, qui provoqua un cataclysme touristique en plaquant au sol des nombreux avions, le Dieu du Christ apporte une consolation pour les professionnels du tourisme de Turin.

L’église catholique possède en effet un trésor touristique : un bout de tissu en lin appelé le "Saint Suaire" et conservé à Turin.

Exposé du 10 avril au 23 mai 2010, ce chiffon mal blanchi devrait amener plus de 2 millions de visiteurs, dont le pape Benoît XVI en personne, qui en fait ainsi la promo :

« une occasion propice de contempler ce visage mystérieux qui parle silencieusement au cœur des hommes, les invitant à reconnaître le visage de Dieu. »

Voici donc ce visage mystérieux :

Photo extraite de l’article de France 24 :
"Le pape rend hommage dimanche au mystérieux Saint Suaire de Turin"

 
 
Devant un tel succès public, qui peut encore dire que l’Italie n’est pas une terre chrétienne ?

 
 
 

Convertir les jeunes de banlieue, la solution

leave a comment »

Où l’on voit un musulman adorer une icône !!!!

Convertir au christianisme, naturellement, puisque nous somme encore en terre chrétienne, comment faire ? J’ai trouvé la solution chez Tecnam : leur montrer une icône qui pleure.

Extrait du 19/20 de France3 du 6 mars 2010


Autre actualité, lu dans le journal de ma paroisse : le père Jan Konarski a soutenu sa thèse de théologie à l’Institut catholique le 3 février dernier.

« Avec la même simplicité lumineuse que celle qu’il déploie dans ses prêches, Jan Konarski plaida pour dépasser la dichotomie être/amour de saint Thomas à la lumière de la phénoménologie de la donation de Jean-Luc Marion. »

Rien que lire cette petite phrase, c’est compliqué. Savez-vous pourquoi la religion musulmane a-t-elle autant de succès ? parce qu’elle est plus simpliste que la religion chrétienne : on se casse pas la tête, il suffit d’obéir.

Mais avec ce miracle, les brebis égarées vont revenir dans le droit chemin : l’amour du Christ à travers l’amour d’une icône.

Vidéo à cette adresse :
http://www.2424actu.fr/actualite-societe/une-icone-pleure-des-larmes-d-huile-en-banlieue-parisienne-630196

Si quelqu’un connaît une adresse expliquant en français comment intégrer une vidéo, soit téléchargée, soit avec <object> et , merci de me l’indiquer.

 
 
 

Article publié et censuré sur le site du Nouvel Obs à l’adresse :
http://revuedepresse.blogs.nouvelobs.com/archive/2010/03/10/convertir-les-jeunes-de-banlieue-la-solution.html

10 commentaires sous l’article original

  1. JM, le Coran cite Jésus et Marie, qui sont extrêmement respectés par les musulmans. L’iconographie musulmane est rare, mais existe, notamment en Perse et en Turquie, justement proche du style byzantin de l’icône orthodoxe en question.
    Il y a des convergences entre les "religions abrahamiques", mieux vaut ce qui peut rapprocher les croyants -au delà de l’aspect spectaculaire d’un phénomène probablement explicable physiquement-.

    Nolats

    10/03/2010

  2. L’iconographie musulmane, bien que rare, existe ? Faudra qu’on m’explique. Je croyais que les représentations étaient péchés (d’où le scandale des caricatures danoises).

    Je savais que Marie était respectée dans le Coran, Par contre je n’ai jamais trouvé la réponse à la question : est-elle encore vierge dans le Coran ?
    Avez-vous une idée Nolats ?

    j.michel

    10/03/2010

  3. SAINTE MARIE A TOUJOURS ETAIT VIERGE faut pas jouer avec ces choses là!

    mystere

    13/03/2010

  4. cher j.michel, nous fréquentons probablement la même paroisse, j’ai lu la même phrase dans le journal de la mienne.
    Pas mauvais d’ailleurs ce journal, ne trouvez-vous pas?
    je suis moins affirmatif que vous: ce n’est pas la religion chrétienne qui est compliquée, c’est la philosophie de Jean-Luc Marion. C’est du moins ce qui ressort de la phrase citée.
    "On se casse pas la tête, il suffit d’obéir": ce n’est plus possible depuis qu’on a fait la Révolution….

    nounours

    15/03/2010

  5. JM, comment ce fait-il que ce blog ne soit plus référencé? Je commence à avoir de sérieux soupçons, la mésaventure exposée par Matthieu serait-elle en train de se propager, quelqu’un a-t-il les clés et contrôle l’accessibilité à son gré (après les commentaires escamotés pendant des mois)? Caque semble également à l’index à cause de commentaires qu’il n’a pas sollicité.

    Concernant la religion, on ne peut pas discuter si vous restez uniquement sur le ton du sarcasme. Un peu de recul, un peu de hauteur, parfois, non?

    Nolats

    16/03/2010

  6. Voilà Abou qui s’essaie à la littérature avec ses Areu Areu.

    Tous les mêmes ces gamins : on leur aménage un lieu sympa où ils peuvent délirer sous une surveillance allégée, mais il faut toujours qu’ils débordent dans le salon où discutent les adultes.

    Bon, faut pas être trop intransigeant dans son éducation. Je laisse ses commentaires pour montrer les taches que la goutte fait quand elle tombe de son nez. Mais j’espère que c’est la dernière fois.

    j.michel

    17/03/2010

  7. Cher nounours, la paroisse sur laquelle j’habite (mais ne fréquente pas) est celle de Bourg la Reine. C’est vrai que ce journal contient des articles intéressants, mais ne vous méprenez pas si vous êtes nouveau ici : ce blog est celui d’un mécréant de la pire espèce, et en plus le sarcasme de son auteur est satanique.

    j.michel

    17/03/2010

  8. Cher Nolats,

    Effectivement mes deux blogs ont été effacés des listes de blogs, et notamment de celles accessibles par les mots clés, celles qui m’importent le plus car nombre de mes articles utilisent des liens vers ces listes dans lesquels je n’apparais donc plus.

    J’avais créé un nouveau blog pour expliquer cela en apparaissant sur le TRAC, mais il a été censuré deux heures après sa création. Aucune explication, ni des effacements, ni de cette censure totale.

     
     
    Sur la religion, je discute pour apprendre ce que pensent les croyants, mais pas pour rapprocher les points de vue, cela me semble totalement impossible : ou on croit ou on croit pas aux miracles. Comment discuter sur de telles choses ?
    Quand je discute, j’essaie d’être logique et rationnel (c’est ce qui énerve d’ailleurs Abou, car en fait il n’arrive pas à trouver d’argument pour me contredire, alors il utilise l’insulte qu’il maîtrise mieux que la simple explication de texte).
    Je ne suis pas opposé à un peu de recul ou de hauteur (sauf que, sur ce blog mais aussi sur les blogs voisins, ils sont peu à discuter après avoir enlevé leurs œillères), mais quand ça devient tellement irrationnel, je ne sais plus comment discuter sauf à répéter en boucle : « mais comment peut-on croire à ça ? ». Et là, mon sarcasme satanique réapparaît.

     
    Et d’ailleurs j’ai aussi remarqué que quand j’essaie de prendre du recul (historique), je n’obtiens pas de réponse. Dernier exemple ici :
    http://revuedepresse.blogs.nouvelobs.com/archive/2010/02/21/jesus-el-la-femme-adultere.html#c327312

     
    « Quant à l’interprétation des textes sacrés dépendant du stade de civilisation dans laquelle on se trouve, cela signifie-t-il que les chrétiens se sont trompés dans leur interprétation, totalement pendant 14 siècles de 400 à 1800, moyennement de 1800 à 1905, et que maintenant c’est le vrai message de Jésus qu’on enseigne et applique ? Message qui cherche d’ailleurs encore à s’imposer en France (divorce, pilule contraceptive, IVG, PACS … pour le passé récent, capote encore de nos jours). »

    Parce que pour moi, il est totalement incompréhensible qu’on puisse faire le tri dans les textes sacrés : ce morceau est bon, ce morceau est obsolète. Comment un morceau d’une religion révélée peut-il être obsolète (mettre aux oubliettes comme vous dites je crois) ? Comment un humain peut-il dire que ça c’est la vérité du message divin et ça c’est une mauvaise interprétation de ce qu’a voulu dire Dieu.

    Poser ces questions, est-ce encore du sarcasme ? Et j’en est plein comme ça, mais comme je sais que personne ne me répondra, je ne les sorts que rarement. Donc je fais le mécréant satanique. Et mécréant, en plus, c’est ma nature profonde, satanique par contre, je ne pense pas, mais comme je ne crois pas à Satan, mon avis n’est pas très objectif.

    j.michel

    17/03/2010

Written by j.michel

10/03/2010 at 12:50