Pensées critiques

Ce que vous ne lirez pas sur le blog des meilleurs articles du Nouvel Obs

Posts Tagged ‘croissade

Marianne, c’est shaytân qui nous veut du mal

leave a comment »

 
L’adoration devant les bustes de Marianne symbole de Notre République, est incompatible avec les commandements du Coran.

Cours de savoir vivre en bon musulman, par Hassan Iquioussen :

 

 

extraits :

Adoration des statues : cette chose est l’œuvre du diable, et vous devez vous en éloigner comme vous vous éloignez de la peste. S’il y a bien des versets qui sont clairs dans l’interdiction de certaines choses ce sont les versets qui parlent de l’adoration des statuts.

Pourquoi le Coran est-il si tranchant dans ce domaine, pourquoi autant d’intransigeance ? tout est lié, les boissons enivrantes, les jeux de hasard et l’adoration d’autres que Dieu forme une entité satanique qui a pour objectif d’éloigner l’être humain de tout ce qui est bon et utile pour lui.

Parmi LES SOLDATS DU DIABLE, se trouvent ceux qui fabriquent etc. etc.

 
 
marianne-buste-brigitte-bardot
Or si les bustes de Marianne sont exposés dans de nombreuses mairies par les croyants à la République et autres mécréants et laïcards, c’est bien pour être adorés. Ces statues sont alors contraires aux commandements du Coran. Elles doivent donc être détruites en tant qu’idoles.

Bientôt donc, par "accommodement raisonnable", les Marianne seront retirées des mairies, comme les crèches (bien que Jésus soit pour les musulmans un prophète Salallahu alayhi wa salam).

 
 
marianne-brigitte-bardot

On comprend alors pourquoi Brigitte Bardot, un des plus célèbres bustes, n’aime pas trop ceux qui veulent la détruire .

 
 
 

Publicités

Jeanne avait 13 ans quand elle entendit des voix qui lui disaient de faire la guerre

with 4 comments

 
Jeanne d’Arc et les voix célestes

Jeanne d’Arc en guerre
Et elle fit la guerre civile pour la prise de pouvoir d’un chef religieux, contre un autre chef religieux. Une guerrière assoiffée de sang, une martyre devenue icône sainte en France sous le nom de d’Arc la brûlée. Et tout ça au nom d’un Dieu et pour la domination d’une religion sur un pays, la France.

 
 
600 ans plus tard, la nouvelle Jeanne a attendu l’âge de 16 ans, l’âge de raison, pour répondre à l’appel de ses voix, pour partir encore vierge (pucelle on disait à l’époque de Jeanne d’Arc) au paradis et satisfaire aux besoins des martyrs mâles.

Oui mais, les autorités ont aujourd’hui des moyens d’investigation qu’ils n’avaient pas à l’époque de Jeanne d’Arc. Aussi la nouvelle Jeanne s’est fait arrêter avant même de pouvoir rejoindre sur le voie de Dieu celui qu’elle voulait faire roi (nouvelle appellation : calife).

"Menace d’attentat: Une adolescente de 16 ans mise en examen et écrouée en Seine-et-Marne"

Pour en savoir plus…

 

 

 
 
 

Discrimination entre djihadistes

with 4 comments

 
— article censure sur les blogs du site de L’Obs —

Retenir les uns en France, expulser les autres, où est la cohérence ?

Djihadistes étrangers, hors de France : il y a consensus sur ce point, expulsion du territoire pour les djihadistes étrangers.

Les djihadistes français par contre, ils sont interdits de sortie du territoire, pourquoi ?

Chérif Kouachi voulait mener sa guerre en Irak. On l’a interpellé (janvier 2005) avant qu’il ne s’envole pour la Syrie et on lui a dit : non, ne va pas te faire tuer en Irak ou en Syrie, reste en France. Aussi sa guerre, c’est en France qu’il l’a menée.

Adel Kermiche aussi voulait se rendre en Syrie pour rejoindre l’organisation Etat Islamique et se faire tuer là-bas en martyr.

C’était une bonne solution non ? Cela n’aurait fait qu’un terroriste français de plus mort en Syrie, peut-être même sous une bombe française. Mais ce n’est pas la solution ni prévue par la loi, ni appliquée par les autorités. Les autorités françaises préfèrent le garder en France, et la loi leur permet de le garder en France, contre sa volonté alors qu’il n’a commis aucun délit en France, que celui de vouloir partir en Syrie pour être en conformité avec sa religion.

Alors, puisqu’on lui interdit d’aller se battre pour sa religion, en Syrie, il se bat pour sa religion dans le pays qu’on lui interdit de quitter : la France.

 
Résultat : à lire dans les journaux du 26 juillet 2016.

Lu notamment :

« Lors de l’enquête, les parents d’Adel Kermiche ont reconnu "qu’ils préfèrent savoir leur fils incarcéré et vivant que libre et en route pour la Syrie". »

Aujourd’hui les fidèles du prêtre Jacques Hamel pensent sans doute le contraire.

 
P.S. : Le pote d’escapade d’Adel Kermiche qui, lui, réussit à parvenir en Syrie l’avait bien dit :

« Je suis arriver sain et sauf les policier me traquait dans toute leurope mai allah les a aveugler et jai traverser la frontiere de la syrie en courant al hamdoulilah» (…) Si jaurai eter bloquer en france j’aurai commis de bon meurrtre contre vous habitant de lenfer »

source : "Un jeune Français radicalisé a été arrêté à l’aéroport de Genève"

 
 
Cette position n’est pas nouvelle :

« Alors qu’aujourd’hui, avec les fanatiques d’Allah, la raison ne peut plus être invitée dans les négociations. Il me semble que cela fait une grosse différence de radicalisation.

Et quand j’entends hier à la télé les parents des français qui sont morts en Syrie accusait l’Etat français d’être responsable de leur départ et donc de leurt mort, je dis, contrairement à ce que j’entends ici et ailleurs : mais qu’ils partent, un billet aller gratuit vers l’enfer en échange de leur passeport. Qu’ils y aillent, qu’ils y restent et qu’ils y meurent, en martyrs si telle est leur volonté, plutôt là-bas qu’ici. »

Écrit par : c’estmoi JMA 13h05 – mercredi 09 mars 2016

En janvier 2016, j’écrivais aussi ceci :

« quand une personne a envie de suivre le chemin de Dieu et qu’elle pense qu’il est préférable pour cela d’être en Dar al-Islam, qu’elle y aille. La France devrait même lui payer un aller simple. Les parents sont tristes, c’est normal, mais perso je préfère que leur fille soit en Syrie qu’en France.

La France a empêché Chérif Kouachi d’aller mener son combat en Iraq. La France l’a retenu sur le territoire français. De ce fait il a mené son combat sur le territoire français. Je ne suis pas sûr que c’était une bonne idée de le retenir de force en France. »

« Le terroriste français on lui interdit de quitter le territoire, mais le bi-national franco-quelquechose on veut le forcer à quitter le territoire français. Pourquoi cette discrimination de traitement ?

Où l’on voit la schizophénie des autorités françaises, mais aussi des français eux-mêmes.

Un terroriste français qui veut aller se battre en Syrie dans les rangs de Daesh et y mourir sur la voie d’Allah, de préférence en martyr pour une demi-grosse de vierges, on lui interdit de sortir du territoire.

C’est ainsi que la France a arrêté Cherif Kouachi parce qu’il projetait d’aller se faire tuer en Irak : c’est pas bien lui a-t-on dit, reste donc en France pour faire ce que Allah te demande de faire. On connaît la suite et le final de cette rétention forcée en France : interdit d’aller combattre en Dar al-Islam, il a donc combattu en Dar al-Kufr. »

 
 
Ou le 4 février 2015, sous cet article :
"Qui est Moussa Coulibaly, auteur présumé de l’attaque de Nice ?"

« Encore un qu’on aurait dû laisser partir en Syrie, au lieu de le retenir en France pour une formation dans nos prisons.

http://lafaineantitude.blogs.nouvelobs.com/archive/2015/01/09/on-apprend-que-kouachi-voulait-partir-se-battre-en-irak.html »

 
 
 

Doit-on entendre Michel Onfray, ou tout jeter de lui ?

with one comment

 
2015 par Wolinsky

Wolinsky-dernier-dessin-ParisMatch
 

Le 7 janvier, des caricaturistes sont tombés au champ d’honneur, ils ont payé pour leurs blasphèmes — certains réels mais d’autres simplement inventés et ajoutés par des crevures athéophobes servant de PDL (illuminateur de guidage laser) aux attaques des terroristes —.

Le 9 janvier, des juifs sont tombés au champ d’honneur, ils ont payé pour les actions d’Israël — certaines réelles mais d’autres simplement inventées et ajoutées par des crevures antisionistes servant de PDL (Pod de désignation laser) aux attaques des terroristes —.

Mais les "français innocents" selon la fameuse formule de Raymond Barre premier ministre lors de l’attentat de 1980 étaient pensait-on protégés.

Le 17 janvier à l’émission "On n’est pas couché", face à Aymeric Caron qui affirmait : « ce n’est pas l’Islam », l’"islamophobe" Michel Onfray démontrait que si, c’était aussi l’Islam.

 

 

 
 
Mais on a refusé de l’entendre, et alors, le vendredi 13 novembre :

Au Bataclan par Urbs

 
 
Sur le même sujet :

"Sourd au discours de Onfray"

Vidéo : Michel Onfray face à Natacha Polony (27 novembre 2015)

 
——————————————————————————————————————————————————————
Sur le site des blogs du Nouvel Observateur

article « retiré de la publication en raison de sa non-conformité vis-à-vis de la charte d’utilisation du NouvelObservateur. »
motif de retrait : "Propos insultants"

commentaire :
— Le nétiniste a changé de caisse de munitions, il mitraille le présent article à la bastos estampillée "Propos insultants". Je sors le kit de survie du résistant. —

——————————————————————————————————————————————————————
 

 
 
 

Dieu est miséricordieux, mais…

leave a comment »

 
mais faut pas l’agresser. Le 11ème c’était Sodome et encore plus Gomorrhe, alors… Dieu envoya deux anges puis ses chevaliers exterminateurs. Et même Loth y perdit sa femme (avantageusement remplacée par ses filles).

Car au Bataclan ils ont eu tort de chanter Kiss the Devil accompagné d’une musique de Sheitan, comme Charb et ses collègues ont eu tort de publier des caricatures(*) du prophète.

Urbs l’a bien compris dans son dessin du Bataclan après le passage de la colère divine.

au-bataclan-par-urbs.jpg

 
 
nolats-charlie-hebdo-faux-article-wiki.jpg
(*) contrairement aux ragots colportés par le lobbyiste des croyants, Charlie Hebdo n’a jamais publié de dessin représentant le prophète se faisant sodomiser par un chien. Ragots construits à partir d’un faux article Wiki, fabriqué par le lobbyiste à partir de fausses informations reprises de documents de propagande islamiste,

et approuvé par Bruno de La Rocque :

"Quand la malveillance trouve une cible…"

 
——————————————————————————————————————————————————————
Sur le site des blogs du Nouvel Observateur

article « retiré de la publication en raison de sa non-conformité vis-à-vis de la charte d’utilisation du NouvelObservateur. »
motif de retrait : "Propos potentiellement diffamatoires", puis "Propos agressif".

——————————————————————————————————————————————————————
 

 
 
 

Pas d’amalgame, les chevaliers de l’État Islamique, ce n’est pas l’Islam

leave a comment »

 
Le meurtre des mécréants et apostats, ce n’est ni dans le Coran, ni dans les hadiths.

Les chevaliers de L’État Islamique sont prêts à mourir pour leur idéal, sont prêts à mourir pour leur Dieu, mais ce n’est pas le Dieu du Coran, c’est un autre Dieu venu d’ailleurs, un Dieu venu de Mars, un Dieu sans pedigree, un Dieu d’une espèce sui generis.

Les textes sacrés auxquels se réfèrent les chevaliers de l’État Islamique, ce sont des textes nouvellement inventés, des textes inventés par Ben Laden et le calife Abou Bakr al-Baghdadi.

Oui mais… ces textes sacrés ressemblent quand même comme deux gouttes d’eau aux textes sacrés des saoudiens, mais aussi des pakistanais, des afghans, des égyptiens, et même des indonésiens.

Alors si la guerre que les chevaliers de L’État Islamique ont déclarés à ceux qui ne croient pas à leurs textes sacrés n’est pas une guerre de civilisation, c’est une guerre de religion, c’est une guerre de domination, la nuit du vendredi 13 est une nouvelle nuit de la Saint-Barthélemy, et il y en aura d’autres.

Et dans cette guerre de religion menée contre les mécréants mais aussi contre les musulmans, si la religion des chevaliers de l’État Islamique n’est pas la religion de l’Islam, c’est aux musulmans de se lever en masse pour expliquer que ce n’est pas leur religion. C’est une guerre d’abord entre musulmans, c’est donc prioritairement aux musulmans que revient l’honneur de défendre leur religion contre les usurpateurs de religion.

Voyons si tous les musulmans de France se liguent avec vigueur pour combattre ces prétendus vrais musulmans, s’ils les chassent de leurs mosquées dans lesquels nous les mécréants n’avons pas le droit de pénétrer.

Mais, si les musulmans de France ne se liguent pas avec l’énergie nécessaire contre ces prétendus vrais musulmans, si les autorités musulmanes françaises ne combattent pas haut et fort ce faux Islam, qu’ils ne viennent pas nous dire ensuite : pas d’amalgame.

Car dans le monde, sur les deux milliards de musulmans, combien aspirent à cet Islam, l’Islam des chevaliers de l’État Islamique ?

Indonésie, Pakistan, Afghanistan, Égypte, Algérie… combien de musulmans soutiennent le faux Islam, l’Islam frelaté des chevaliers de l’État Islamique ?

Tout repose dans le rapport avec le divin :

 

 

cheikh-Khaled-Al-Maghrabi

À Jérusalem, une des mosquées les plus sacrées de l’Islam, la mosquée al-Aqsa, l’imam est Cheikh Khaled Al-Maghrabi. Un aperçu de ses prêches :

"Un prédicateur palestinien d’Al-Aqsa cite un hadith antisémite et déclare que le Coran « révèle la véritable nature des juifs »"

"Le cheikh palestinien Khaled Al-Maghrabi évoque dans un sermon à la mosquée Al-Aqsa l’extermination des juifs et les vierges du Paradis"

 
 
 

L’appel de Dieu

with 3 comments

 
Famille catholique, ancien enfant de chœur, la charia est sa loi, Michael est devenu Younès. Parti en Syrie rejoindre les rangs de Daesh, il vit aujourd’hui en Belgique.

Younès en Syrie-Paris Match

Il a fait le tour des médias, notamment Paris Match du 24 septembre 2015 pour lequel Pauline Delassus l’a rencontré.

"Michael, le boulanger de Daech"

 

 

 

 

"Témoignage: l’ancien jihadiste de Daesh « ne regrette rien »"