Pensées critiques

Ce que vous ne lirez pas sur le blog des meilleurs articles du Nouvel Obs

Posts Tagged ‘coran

La foi du djihadiste expliquée aux enfants

leave a comment »

Limpide explication de la foi du croyant. Un savant explique ce qu’est la Vérité dans une religion. La foi c’est :

« Je crois parce que Dieu me l’a dit »

 

 

Les athées sont bien d’accord avec ce discours : la foi c’est croire à une Vérité qui lui est dite par un tiers digne de confiance parce qu’il porte la robe d’un curé :

« adhérer à une Vérité sur le témoignage de ce que Dieu a dit et qu’il ne peut ni se tromper ni nous tromper. »

Ajouté à :

« nous croyons tout ce que Dieu dit »

on en déduit que les djihadistes sont de bons croyants. Certains diront que ce ne sont pas de bons musulmans, peut-être, mais les textes auxquels les djihadistes se réfèrent pour croire ce que Dieu dit et agir comme Dieu leur a dit d’agir sont bien le Coran et les Hadiths.

 
À lire aussi :
"Etre religieux, inné ou acquis ?"

 
 
Reprise ci-dessous d’un article sur le déterminisme religieux, entre inné et acquis, publié le 10/01/2015 sur un blog disparu dans l’autodafé organisé par les anti-Charlie du Nouvel Obs .

 

L’esprit Charlie est une culture

 

L’esprit Charlie est une culture qui se transmet de père en fils, de parents à enfants comme une religion "bête et méchant". (mais toutes les religions ne sont-elles pas bêtes et méchantes ?)

Test de déterminisme religieux :

Quel pourcentage d’enfants de taoïstes sont-ils taoïstes ?

Quel pourcentage d’enfants de bouddhistes sont-ils bouddhistes ?

Quel pourcentage d’enfants de hindous sont-ils hindous ?

Quel pourcentage d’enfants de sikhs sont-ils sikhs ?

Quel pourcentage d’enfants de shintoïstes sont-ils shintoïstes ?

Quel pourcentage d’enfants de juifs sont-ils juifs ?

Quel pourcentage d’enfants de chrétiens sont-ils chrétiens ?

Quel pourcentage d’enfants de musulmans sont-ils musulmans ?

Quel pourcentage d’enfants de bêtes et méchants sont-ils bêtes et méchants ?

 
Charlie-Hebdo-c-est-dur-d-etre-aime-par-des-cons
Autrement formulé : quel pourcentage d’enfants morts de rire devant cette une :

bal-tragique
avaient des parents morts de rire devant cette autre une :

Reiser-va-au-cimetiere
 
 
Je me souviens que mon père avait souri. Pour ma mère qui a eu hier sa confirmation que dieu n’existe pas, je suis moins sûr.

 
Oui l’esprit Charlie est une culture de liberté que les scribes, pharisiens hypocrites et autres faux-culs ne peuvent comprendre s’ils n’ont pas été biberonnés avec.

 
 
 
« Ça résume tout le canard » :
 


C’est dur d’être aimé par des cons

 

 
 
 

Publicités

Athéiste et/ou laïciste

leave a comment »

 
Où l’on voit Marine Le Pen s’élever contre l’Islam de France qui n’existe pas.

Ne pas confondre les fondamentalistes de l’athéisme et les fondamentalistes de la laïcité (bien que l’un n’exclut pas l’autre, on peut très bien être les deux, moi par exemple).

Mais Marine Le Pen, c’est différent, c’est ni l’un ni l’autre. Les fondamentalistes chrétiens la soutiennent, donc elle n’est certainement pas fondamentaliste de l’athéisme. Elle se dit fondamentaliste de la laïcité, défenseur de la laïcité à la française. Mais tout Defmul (monarque défenseur des musulmans) vous dirait que sa laïcité n’est orientée que vers les religions qui ne sont pas de France. La cible juive a été abandonnée, mais la cible musulmane est porteuse (ce n’est pas Jean-François Copé qui le contredira).

Sur le fond, alors qu’Arnaud Montebourg nous explique qu’il faut consommer français, pourquoi ne pas dire qu’il faut aussi prier français ?

Le Qatar finance le PSG, emblème de notre foot national, est-ce bien normal ? Vous me direz que le foot national ayant tellement de plombs dans sa caisse, que celle-ci soit tenue par des croyants du foot français ou étrangers nous indiffère.

La Qatar finance les mosquées françaises. Alors là c’est très différent nous explique Marine Le Pen, il ne faut pas confondre l’amour d’une idole, le ballon de foot, et des prêtres qui l’encensent, et l’amour du vrai Dieu, celui qu’on va chercher dans les lieux de culte.

Bon, ce qui ne veut pas dire qu’elle a tort sur tout : l’Islam de France par exemple, elle dit que ça n’existe pas. Ben je suis d’accord, mais pas pour les mêmes raisons. Elle dit qu’il n’existe pas parce que les mosquées sont financées par l’étranger. Oui et alors ? Le précédent Mittal ? Un indien a financé notre sidérurgie, et après il a dit que notre sidérurgie lui appartenait et qu’il en faisait ce qu’il voulait. Ce serait pareil pour nos mosquées ? et alors ? tant qu’elles restent en France et ne sont pas délocalisées (on sent là la différence avec le cas Mittal), ça reste des mosquées françaises, à la disposition des français qui jusqu’à preuve du contraire y entrent librement sans y être forcés.

Non, si l’Islam de France n’existe pas, ce n’est pas parce qu’il est financé par de l’argent venant de l’étranger, mais parce que l’Islam comme toute religion a une vocation universelle. Il n’y a pas un Dieu par pays mais un Dieu universel pour tous, avec les mêmes commandements pour tous quelle que soit la nationalité de chacun. Les textes sacrés sont les mêmes pour tous, et ce n’est pas un bazar dans lequel on pioche ce qui plaît et délaisse ce qui déplaît. C’est un tout et si on est croyant, on croit au tout. Et ce sont les mêmes de Jakarta à New York. Allez donc dire à un juif que la Torah et le Talmud ne sont pas les mêmes à Jérusalem et à New-York, et qu’à Paris ils en ont encore d’autres pour le Judaïsme de France.

Alors l’Islam de France, une nouvelle invention des idiots utiles ?

Et le mormonisme de France, vous connaissez ? Savez-vous qu’un peut-être futur Président des Etats-Unis est venu en France pour convertir des français au mormonisme ? C’est vrai, les mormons ont abandonné officiellement la polygamie par respect pour les lois américaines, ce qui n’est pas le cas dans l’Islam, mais ce n’est qu’apparence de légalité. Alors pourquoi Manuel Valls ne demande-t-il pas l’organisation d’un mormonisme de France ?

 
 
 

Written by j.michel

08/10/2012 at 21:12

Explique-moi papa, c’est quoi une religion de France ?

leave a comment »

 
— Dis papa, c’est quoi le catholicisme de France ?

— Ce sont les catholiques qui ne reconnaissent pas le pape étranger installé à Rome.

— Dis papa, c’est quoi le judaïsme de France ?

— Ce sont les juifs qui pensent que leur terre promise est en France.

— Dis papa, c’est quoi l’Islam de France ?

— Ce sont les musulmans qui lisent le Coran en français.

— Dis papa, c’est quoi le salafisme de France ?

— Ce sont les musulmans français qui lisent le Coran en arabe et qui appliquent à la lettre ce qui y est écrit.

— Y-a donc une différence entre le Coran en français et le Coran en arabe ?

— Il y a surtout des différences d’interprétation. Et les salafistes ne fréquentent pas les mêmes mosquées que les autres musulmans. Ce sont des fondamentalistes, ils prient dans une langue étrangère, comme les fondamentalistes catholiques qui prient en latin, les fondamentalistes musulmans prient en arabe.

— Ils sont pas français alors ?

— Mais si mais si, ils sont français.

— Mais alors pourquoi le Ministre des cultes a dit qu’il ferait expulser ceux qui se réclament de l’islam et représentent une menace grave pour l’ordre public, s’ils sont français, il ne peut pas les expulser, non ?

— Bof, Manuel Valls a dit cela quand il était à Strasbourg et ce jour là il s’est un peu mélangé les pinceaux, il a même fait un éloge de la laïcité modèle République Française alors que la loi de la République sur le sujet ne s’applique pas à Strasbourg.

 
N.B. : explication par un athée de France — donc un peu approximative sur les religions et leurs particularismes français — suite à la reconnaissance par le Ministre des cultes d’un Islam de France. Un Islam de France, donc différent de l’Islam d’Allemagne (plus luthérien sans doute, ou plus ottoman) ou de l’Islam de Suisse (plus calviniste, à moins que ce ne soit celui de Tarik Ramadan, citoyen suisse).

Et suite également au démantèlement d’un réseau terroriste salafiste de France, composé de français nés, élevés et pour certains abattus en France. Mais attention : élevés en plein air et en liberté, pas en batteries. L’élevage industriel, c’est pour plus tard (pour bientôt ?).

 
Retrouvez la série "Dis papa"
sur le blog " On vous dit pas tout"
sur le blog " Pensées critiques"

 
 
 

Le droit de manifester en danger ?

leave a comment »

 
Le droit de manifester ne serait-il plus un droit fondamental en démocratie républicaine ? Pourquoi serait-il interdit à des salafistes de manifester sans violence le dégoût que leur inspire un film qu’ils n’ont pas aimé ? La critique d’un film serait-elle interdite en France ? Une nouvelle loi liberticide type loi Gayssot serait-elle dans les tuyaux ? Va-t-on rétablir l’"autorisation" de manifester ? (bien faire la différence entre le régime de l’"autorisation" et le régime de la "déclaration" d’une manifestation).

Et Manuel Valls qui nous raconte que les participants à cette manifestation « caricaturent l’islam ». Dans un pays laïque, est-ce une des missions et/ou prérogatives du Ministre des cultes de trier ce qui est le bon Islam et ce qui est la caricature de l’Islam ? Existe-t-il une lecture française officielle du Coran ? Nous nageons de plus en plus dans le n’importe quoi.

Le vrai reproche qu’on fait aux salafistes, comme je le disais dans un billet précédent : « ça montre un des visages de l’Islam, le visage qu’il faut couvrir — couvrez ce visage que je ne saurais voir — ».

Et vivent les blasphémateurs quand même, les films blasphémateurs moi j’adore, même si je ne vais pas les voir, surtout qu’il paraît que le dernier est un navet.

 
Et n’oublions pas non plus Asia Bibi, une autre victime d’un pays aux lois barbares.

 
Billet suite aux poursuites judiciaires contre les salafistes qui manifestaient pacifiquement le 15 septembre 2012 devant l’ambassade des Etats-Unis à Paris pour protester contre la production et diffusion du film "L’innocence des musulmans".
"Film anti-islam : une enquête ouverte sur la manifestation à Paris"

 
 
 

La puissance des religions monothéistes

with one comment

 
Réflexion alors que le monde musulman s’enflamme pour nous imposer ses valeurs moyenâgeuses.

La religion monothéiste est une géniale invention. Quand il y a plusieurs dieux, vous pouvez jouer de l’un contre l’autre, vous pouvez vous mettre sous la protection de celui (ou de celle car il y a aussi des déesses) qui vous convient. Le polythéisme c’est la liberté démocratique et la tolérance envers les minorités, y compris la tolérance des minorités qui croient au Dieu qui n’existe pas.

Mais quand il y a un seul Dieu qui interdit les idoles et à qui tout homme (et femme) doit obéissance puisqu’Il est unique, tout change : vous Lui devez respect, et dire qu’Il n’existe pas c’est Lui manquer de respect, et Dieu étant tout puissant mais pas suffisamment puissant pour punir lui-même les mécréants, ce sont les hommes qui doivent se charger eux-mêmes de punir ceux qui Lui manquent de respect, ou ceux qui manquent de respect à ceux qui se sont dits envoyés par Lui.

C’est génial car imparable : ceux qui contestent l’existence de Dieu tel qu’il est dit dans les textes sacrés doivent être exécutés pour blasphème. Du coup, il y a impossibilité de contester voire simplement discuter les textes sacrés puisqu’ils ont été décrétés textes sacrés.

Vous n’êtes pas convaincu parce qu’il existe plusieurs textes sacrés, donc un choix libre et démocratique ? ceux des juifs, ceux des chrétiens et ceux des musulmans, et même que chez les chrétiens ils sont pas d’accord entre eux, et même que chez les musulmans ils sont pas d’accord entre eux.

Choix libre peut-être, mais démocratique sans doute : en Dar al–Islam, quand les musulmans sont majoritaires ils imposent leur loi ou charia à la minorité, c’est en effet le principe de la démocratie.

Mais surtout il faut remarquer la solidarité de ces religions entre elles dès qu’on raille leurs personnages sacrés. Le Vatican par exemple qui justifie les violences dans le monde musulman par le respect que tout homme doit au grand personnage de l’Islam.

Extrait d’un article de la Croix :
"Le Vatican dénonce « les provocations » contre les musulmans"

« Alors que le Pape se rend vendredi 14 septembre au Liban, son porte-parole, le père Federico Lombardi, a souligné que « le respect profond pour les croyances, les textes, les grands personnages et les symboles des diverses religions est une condition essentielle à la coexistence pacifique des peuples », déplorant « les conséquences gravissimes des offenses injustifiées et des provocations à la sensibilité des croyants musulmans ». »

Mahomet est en effet un personnage historique au statut spécial de prophète : on ne peut le critiquer et encore moins le ridiculiser. Pourquoi ? Dieu seul le sait vraiment. Mais un film(*) qui le caricature est condamné par Ban Ki-moon, secrétaire général de l’ONU, comme un « film haineux qui semble avoir été délibérément conçu pour semer le sectarisme et provoquer une effusion de sang ». Remarquons qu’en vérité il parle du film sans l’avoir vu, car en fait rares sont ceux qui l’ont vu ce film, on se demande même s’il existe vraiment, un film fantôme quoi.

Que pouvons-nous contre les intimidations et la terreur commandées par le Plus Haut ? Seulement se plier avec conviction et ferveur à ses commandements.

 
(*) film intitulé "L’innocence des musulmans" qui serait la cause (ou le prétexte) des violences anti-américaines dans le monde musulman qui ont dégénéré jusqu’à l’assassinat de diplomates américains à Benghazi en Libye.

 
 
 

Les intégristes de la laïcité

with one comment

 
Un savant musulman nous explique que dans les hadiths nous trouvons ceci :

« Interrogé sur la différence qu’il y a entre un homme et une femme, le prophète Mohamed (SAS) répond : "Il n’y rien de plus pour l’homme ni de moins pour la femme. L’homme et la femme sont égaux" (Hadith). Si le Coran autorise un musulman d’épouser une non-musulmane, pourquoi une musulmane ne pourrait-elle pas épouser un non-musulman ? »

Ce n’est pas ce que pensaient les pères de la laïcité à la française : en 1905, l’égalité des hommes et des femmes n’étaient absolument pas à l’ordre du jour. Et même en 1918, on demanda aux femmes de retourner dans leurs foyers bien qu’elles aient soutenu avec efficacité l’effort de guerre. Les suffragettes étaient l’objet de moqueries et autres quolibets qui n’ont rien à envier à ceux dont souffrent aujourd’hui les femmes musulmanes ne portant pas le voile.

Quand on m’explique que mixité rime avec laïcité, je ris. Et les francs-maçons sont mal placés pour dire le contraire.

On comprend ainsi mieux pourquoi les alsaciens et mosellans s’accrochent au concordat napoléonien de 1801 comme à une bouée de sauvetage.

 
"La IIIème République était-elle une république ?"

 

 
 
 

Written by j.michel

06/08/2012 at 11:33

Le terreau du terrorisme est l’intégrisme

leave a comment »

Et le terreau de l’intégrisme est la religion.

C’est ce que n’ose pas dire explicitement Laurent Joffrin dans son article :
"Terrorisme : questions à l’islam"

mais cela transparaît entre les lignes.

« Dans leur pratique quotidienne, les croyants des grandes religions observent la plupart du temps une attitude retenue, tolérante et pacifique. »

« attitude tolérante » envers les autres religions, certes, mais tolérante aussi envers leurs propres intégristes, et c’est peut-être là que se situe le problème.

« les pathologies de l’Islam, qui ressemblent tant aux pathologies qui ont affecté ou qui peuvent encore affecter les autres religions »

« C’est une des raisons pour lesquelles l’application à la lettre des textes bibliques ou coraniques porte en elle l’intolérance, la confrontation et la violence. Dieu n’est pas forcément fanatique. Mais certaines de ses paroles le sont. »

Voilà, nous sommes au centre du problème : nous avons un texte sacré, révélé, dans lequel on trouve, selon la page ouverte, de la paix ou de la guerre. Et Joffrin nous dit que les théologiens devraient se mettre d’accord pour oublier les messages de guerre et ne garder que les messages de paix. Et pourquoi donc ? si on croit aux textes sacrés, on croit au tout. Les textes sacrés ne sont pas un libre-service, une carte sur laquelle ou choisit selon sa convenance la meringue ou la crème brûlée.

« Pourquoi les savants des trois grands cultes ne procéderaient-ils pas à une mise au point salutaire sur leur interprétation des phrases violentes de la Bible ou du Coran ? Pourquoi ne proclameraient-ils pas l’incompatibilité radicale entre la foi et la violence ? »

Pourquoi ? mais de quel droit, quelle autorité qui ne serait pas Dieu pourrait leur donner le droit à ces savants d’expliquer qu’un texte révélé dit le contraire de ce qu’il semble dire ?

 

 

 
 
 

Written by j.michel

31/03/2012 at 19:46