Pensées critiques

Ce que vous ne lirez pas sur le blog des meilleurs articles du Nouvel Obs

Posts Tagged ‘Charlie-Hebdo

Les faux-culs des fausses vierges du dieu clément et miséricordieux

leave a comment »

 
Les anti-Charlie relèvent la tête et reprennent le devant de la scène médiatique, les « on est pour la liberté d’expression, sauf quand… » comme les décrit fort bien Daniel Arnaud(*) diffusent à nouveau leurs pernicieuses attaques contre la liberté de blasphémer.

Nos combattants, nos glorieux grognards et poilus, mais aussi soudards parfois plus que grossiers, nos héros et martyrs, nos saints de l’athéisme sont déjà traînés dans la boue alors que les pissenlits commencent tout juste à pousser sur leurs tombes.

De "ils l’ont bien cherché" on passe même insensiblement à "ils l’ont bien mérité". C’est tout juste s’ils ne sont pas la cause de la progression de l’antisémitisme en France !!!!

Plus de verges que de vierges
Voici par exemple une des caricatures que Dalil Boubakeur juge insultante pour les croyants :

« Arrêtez ! Nous allons manquer de vierges ! »

 
 
C’est en effet une des trois caricatures dont la publication était le fondement des poursuites pénales engagées par La Grande Mosquée de Paris et l’Union des organisations islamiques françaises contre Charlie Hebdo :
"Quand la loi française donne une légitimité aux actes terroristes"

 
 
Charlie-sous-burqa
 
 
Mais la femme n’est-elle pas l’avenir de l’homme ?

 
 
 
 
Et plus proche de l’actualité actuelle, l’avis de notre spécialiste et testeur national :

Charlie-hebdo-DSK-en-Libye

 
 
 
(*) article de Daniel Arnaud, "Attentat contre Charlie-Hebdo du 7 janvier 2015 : une tragédie jalonnée de renoncements successifs."
extrait :

«  Au-delà de la seule question scolaire et éducative, chacun des jalons qui ont conduit à la tragédie du 7 janvier 2015 a été marqué par le double discours de ceux qui disent « on est pour la liberté d’expression, sauf quand… ». Sauf quand on nous « insulte » ou qu’on nous « blesse »… Cette dernière restriction indiquant, en réalité, qu’ils ne sont pas pour, et que la démocratie les dérange… On connaît cette vieille rengaine, qui n’est pas recevable. Il est facile, en effet, de faire passer n’importe quel propos qui nous déplaît pour une « insulte » ou, en l’occurrence, un « blasphème »… Et accepter la liberté d’expression, c’est justement se faire à l’idée que peut s’exprimer celui avec lequel nous ne sommes pas d’accord, celui qui nous choque, voire celui qui se montre irrévérencieux envers nos croyances…
(…)
Or, de telles ambiguïtés ont contribué à nourrir les extrémismes. Elles les ont cautionnés, confortés, éventuellement motivés. Comment faire comprendre à un jeune embrigadé dans une filière djihadiste, en effet, qu’il a tort quand certains de ses référents culturels – dans la famille, dans le quartier, à la mosquée – lui suggèrent en permanence que des caricaturistes sont des blasphémateurs, et que c’est à la loi de la République de se conformer à celle d’Allah ?

Certes de tels référents condamnent la barbarie des attentats et adoptent désormais la posture de défenseurs de la démocratie… mais, en réalité, ils partagent la vision du monde de ces assassins dont ils disent qu’ils n’ont « rien à voir avec l’islam ». Ce qu’ils leur reprochent, ce n’est pas le fait de ne point être démocrates ou de porter atteinte à la liberté d’expression, mais de recourir à des moyens disproportionnés et violents pour faire taire le mécréant. »

 
 
 
 
Ce sont les martyrs de l’athéisme et du blasphème, les dignes successeurs du chevalier François-Jean Lefebvre de La Barre également assassiné pas des fanatiques religieux.

Charlie-Hebdo-dessinateurs-par-ArtByFab

 
 
 

Publicités

L’athéisme est responsable et coupable de l’attentat contre Charlie-Hebdo

leave a comment »

 
C’est le point de vue d’un bon catholique :

 

 

 
Freud n’avait-il pas raison : « Le premier homme à jeter une insulte plutôt qu’une pierre est le fondateur de la civilisation » ? Charlie Hebdo ne serait-il pas sous cet angle plus fondateur de la civilisation que l’église catholique qui traîne quand même un lourd passé de massacres dans des guerres très religieuses ? (et ne parlons pas de son antisémitisme séculaire)

La culture française face au communautarisme, c’est aussi ça :
"Dans les quartiers, la haine du juif ne disparaîtra pas par miracle"

 
 
 

On ne peut pas dire n’importe quoi sous couvert de la liberté d’expression

with 2 comments

 
C’était les paroles d’un certain cardinal André Vingt-Trois. Il a été entendu par Dieu, la justice divine a frappé, ils ne pourront plus dire n’importe quoi.

 
Mais qui donc voulait bâillonner les caricaturistes et faire disparaître Charlie Hebdo :

« en 19 ans de Charlie, on a eu 13 procès avec l’extrême droite catholique, et un procès avec les musulmans »

expliquait Charb (en 2011) :
« Comment Charlie Hebdo est devenu une cible »

 
 
Ce sont les martyrs de l’athéisme et du blasphème, les dignes successeurs du chevalier François-Jean Lefebvre de La Barre également assassiné pas des fanatiques religieux.

Charlie-Hebdo-dessinateurs-par-ArtByFab.jpg

charlie-hebdo-mathieu-sicard.jpg

south-park-censure.jpg

 
 
 

Mathieu Sicard non plus n’aime pas qu’on critique les homos

with 10 comments

 
Mathieu Sicard est journaliste au Nouvel Observateur et "Médiateur du Plus".

Dans un article
"Charlie Hebdo, Mgr Vingt-Trois, mariage gay : moquer les religions, un mal nécessaire ?"
il a proposé sur Le Plus une discussion sur le dessin de la une de Charlie Hebdo avec « Dieu, Jésus et le Saint-Esprit en délicate posture » :

 

« Réagissez en commentant cet article, ou en rédigeant le vôtre (n’oubliez pas de nous donner le lien en commentaire !). »

Or mon article sur le sujet ayant été censuré sur les blogs du Nouvel Observateur, Monsieur Mathieu Sicard m’a renvoyé auprès de l’animatrice de communauté des blogs Obs pour toutes explications utiles, qui m’a effectivement donné les explications (non satisfaisantes à mon sens, mais c’est une autre histoire) sur la censure du billet.

Retour sous l’article de Mathieu Sicard, le commentaire suivant brièvement apparu fut effacé dans les minutes qui suivirent.

« Monsieur Sicard bonjour,

Madame l’animatrice de communauté des blogs Obs m’a effectivement gentiment expliqué que mon texte était "ambigu" envers la communauté des homos et censuré pour ce motif. J’ai donc déporté mon texte à l’extérieur du site du Nouvel Obs :
https://penseescritiques.wordpress.com/2012/11/06/apres-les-ogm-les-sgm/

J’en conclus que le blasphème envers la religion homo est interdit de publication sur les blogs du Nouvel Obs et j’en suis triste. On peut y exposer l’œil du Saint Esprit dans le cul de Jésus Christ, mais dire que l’anus n’est pas l’endroit "naturel" pour y mettre une verge y est interdit. Cul-serré pour les croyants homos et cul-ouvert pour les croyants catholiques ? »

 
« Je dirais même plus : François Reynaert, au secours, ils ont perdu l’humour au Nouvel Obs »

 
Et ce commentaire déposé après la censure du précédent n’apparut même pas :

« moquer les homos, un mal nécessaire ? en tout cas un mal interdit au Nouvel Obs. Et pourtant, comme se demande Serge Dassault, une communauté d’homos a-t-elle un avenir ? »

 
CQFD

 
 
 

Les 2 intouchables

leave a comment »

 

Inutile de rappeler l’affiche des "intouchables 2" mise en couverture de Charlie Hebdo, on la trouve partout et elle est plutôt très marrante (les autres caricatures à l’intérieur du journal sont moins travaillées et présentent peu d’intérêt). Mais qu’en pensent les envoyés spéciaux d’Avigdor Liberman au Nouvel Obs ? — ceux qui soutiennent que l’islamophobie n’est pas du racisme mais que la sionistophobie est du racisme —

 
Et bien voilà, leur obsession fait qu’ils collent sur ce dessin des intentions subliminales de négationnisme de la Shoah. Pour éviter toute mauvaise interprétation, je cite in extenso le commentaire d’Allegra :

« Je pense avoir suffisamment pris la défense de la liberté d’expression et du droit aux caricatures de Charlie Hebdo pour critiquer sa couverture représentant un juif et un musulman intouchables. Tout le monde dans le même sac. Qu’est-ce qui est intouchable dans le cas du juif ? S’agit-il de religion ou de Shoah ?
Le judaïsme ? Il ne me semble pas qu’il y ait eu dans le monde un déferlement de foules juives, attaquant les ambassades, hurlant à mort suite à des railleries sur le judaïsme, Jéhovah ou Moïse.
Alors, est-ce la Shoah ? On se trouve alors dans le cas de figure que je dénonce dans mon billet, et je crains que beaucoup de gens ne favorisent cette interprétation que j’estime dangereuse. »

L’auteur du dessin, s’il les entendait, en serait certainement le cul par terre.

 
Retrouvez les envoyés spéciaux d’Avigdor Liberman sur le blog "Pensées critiques" : Allegra et Mirage.

 
 
 

Written by j.michel

28/09/2012 at 12:50

Salafistes, doit-on faire le dos rond ?

leave a comment »

 
Quelle est la bonne réaction en France face aux provocateurs salafistes ? Charlie Hebdo crée la polémique.

Mais avant deux pensées :

– première pensée pour nos amis et amies tunisiens (ils existent) qui sont les premières victimes de l’islamisation de leur pays. Le détournement du printemps arabe leur apporte la remise en cause des acquis sociétaux de la modernité qu’avait introduit leur Président Habib Bourguiba, suppôt du colonisateur pour les salafistes.

– seconde pensée pour les non-musulmans en Dar al-Islam qui sont en premières lignes pour recevoir les coups, dont Asia Bibi, une des victimes d’un pays aux lois barbares.

 
Alors en France, quelle réaction peut-on avoir face à ce déchaînement de haine de certains musulmans, celle de Charlie Hebdo qui commente les événements avec des caricatures (dans le respect de sa ligne éditoriale habituelle) ?

Constatons que la première victime est le droit de manifestation, une liberté pourtant fondamentale dans une démocratie pluraliste.

Au Nouvel Observateur la liberté d’expression aussi est atteinte, voici un commentaire censuré déposé sous un article de Victor« Le motif de retrait de votre participation est : Propos potentiellement racistes »

« Pas d’accord, le droit de manifester est une liberté fondamentale dans une démocratie républicaine et laïque.
Le droit de manifester mais aussi de contre-manifester. Moi je verrais bien une contre-manifestation d’éleveurs de porcs qui protestent contre le boycott de leurs produits et qui occuperaient la rue et feraient front avec leur bétail »

Confirmation donc que les troupes de l’Oniten(*) n’ont aucun humour.

Et dans les autres médias ? Le liberté d’expression doit-elle être limitée du fait de la menace de fondamentalistes fanatiques ? Doit-on rester paralysé à cause de la violence générée par la critique d’une religion ? Doit-on céder au chantage des religieux ?

Charlie Hebdo dit non en publiant quelques caricatures. D’où une polémique : est-ce bien responsable ?

Sur les blogs, une position réfléchie et raisonnable : "Charlie Hebdo : on peut rire de tout mais pas n’importe quand"

Oui mais… n’est-ce pas se priver justement d’une réaction au bon moment, et donc à chaud ?

Le dessin de Chrib me semble plus adapté :

 
(*) Netino, le sous-traitant délocalisé au Mali et à Madagascar de la "modération" du Nouvel Observateur

 
 
 

Charlie-Hebdo, Pascal Boniface n’a pas tort mais…

leave a comment »

 
Tariq Ramadan, c’est « je condamne l’attentat contre Charlie-Hebdo, mais le blasphème est lâche ».

Pascal Boniface, c’est « 1. je condamne l’attentat, 2. je condamne l’attentat, 3. je condamne l’attentat, 4. la liberté d’expression…, 5. le terrorisme intellectuel…, 6. le terrorisme intellectuel orienté…, 7. la liberté d’expression à géométrie variable, 8. les amalgames…, 9. l’émotion différenciée…, 10. y-a-t-il du danger…, 11. Charlie-Hebdo complice objectif de l’extrême droite,

12. Le résultat de cette affaire est que l’islam fait un peu plus peur qu’avant… »

Et c’est donc la faute à Charlie-Hebdo.

Y-a plus de points que chez Tariq Ramadan, mais le fond n’est-il pas le même ?