Pensées critiques

Ce que vous ne lirez pas sur le blog des meilleurs articles du Nouvel Obs

Posts Tagged ‘Charlie-Hebdo

La foi du djihadiste expliquée aux enfants

leave a comment »

Limpide explication de la foi du croyant. Un savant explique ce qu’est la Vérité dans une religion. La foi c’est :

« Je crois parce que Dieu me l’a dit »

 

 

Les athées sont bien d’accord avec ce discours : la foi c’est croire à une Vérité qui lui est dite par un tiers digne de confiance parce qu’il porte la robe d’un curé :

« adhérer à une Vérité sur le témoignage de ce que Dieu a dit et qu’il ne peut ni se tromper ni nous tromper. »

Ajouté à :

« nous croyons tout ce que Dieu dit »

on en déduit que les djihadistes sont de bons croyants. Certains diront que ce ne sont pas de bons musulmans, peut-être, mais les textes auxquels les djihadistes se réfèrent pour croire ce que Dieu dit et agir comme Dieu leur a dit d’agir sont bien le Coran et les Hadiths.

 
À lire aussi :
"Etre religieux, inné ou acquis ?"

 
 
Reprise ci-dessous d’un article sur le déterminisme religieux, entre inné et acquis, publié le 10/01/2015 sur un blog disparu dans l’autodafé organisé par les anti-Charlie du Nouvel Obs .

 

L’esprit Charlie est une culture

 

L’esprit Charlie est une culture qui se transmet de père en fils, de parents à enfants comme une religion "bête et méchant". (mais toutes les religions ne sont-elles pas bêtes et méchantes ?)

Test de déterminisme religieux :

Quel pourcentage d’enfants de taoïstes sont-ils taoïstes ?

Quel pourcentage d’enfants de bouddhistes sont-ils bouddhistes ?

Quel pourcentage d’enfants de hindous sont-ils hindous ?

Quel pourcentage d’enfants de sikhs sont-ils sikhs ?

Quel pourcentage d’enfants de shintoïstes sont-ils shintoïstes ?

Quel pourcentage d’enfants de juifs sont-ils juifs ?

Quel pourcentage d’enfants de chrétiens sont-ils chrétiens ?

Quel pourcentage d’enfants de musulmans sont-ils musulmans ?

Quel pourcentage d’enfants de bêtes et méchants sont-ils bêtes et méchants ?

 
Charlie-Hebdo-c-est-dur-d-etre-aime-par-des-cons
Autrement formulé : quel pourcentage d’enfants morts de rire devant cette une :

bal-tragique
avaient des parents morts de rire devant cette autre une :

Reiser-va-au-cimetiere
 
 
Je me souviens que mon père avait souri. Pour ma mère qui a eu hier sa confirmation que dieu n’existe pas, je suis moins sûr.

 
Oui l’esprit Charlie est une culture de liberté que les scribes, pharisiens hypocrites et autres faux-culs ne peuvent comprendre s’ils n’ont pas été biberonnés avec.

 
 
 
« Ça résume tout le canard » :
 


C’est dur d’être aimé par des cons

 

 
 
 

Reiser nous a quitté bien trop tôt

with 3 comments

 
Avec Reiser sur le dos, les djihadistes auraient été terrifiés par une telle « offense à des croyants sincères en connaissance de cause » comme dit le beauf athéophobe, celui qui « considère que Charb et ses collègues ONT EU TORT de republier ces caricatures » (les caricatures danoises).

 
Reiser-enculez un saint

 
 
Citation du beauf athéophobe sur les blogs du Nouvel Observateur :

« Lors de la première publication, on nous a expliqué que c’était le terrorisme qui était visé. Pour certaines caricatures c’est le cas, mais pour d’autres, comme représenter un prophète en position pornographique humiliante, ce ne sont pas les terroristes, ni bien sur le prophète (puisqu’ils n’y croient pas), mais les croyants qui sont visés. La manière dont les caricatures ont été perçues par les musulmans -je ne parle pas des fondamentalistes mais des gens pieux et pacifiques- était connues avant les re-publications, donc l’intention était alors délibérément offensante. DE CE FAIT, je considère que Charb et ses collègues ONT EU TORT de republier ces caricatures là, à cause de l’OFFENSE A DES CROYANTS SINCERES en connaissance de cause, et il en va de même de certaines caricatures anti-chrétiennes. On ne pourra pas me convaincre qu’ils ont eu raison de le faire. Il s’agit d’un JUGEMENT MORAL (le même qu’envers Dieudonné ou Faurisson même lorsqu’ils ne sont pas contraires à la loi). Par contre, j’APPROUVE toute caricature qui stipendie le jihadisme et le terrorisme, sans pour autant blesser l’ensemble des croyants. »

 
 
 

Written by j.michel

05/12/2015 at 21:36

Blasphèmes bientôt interdit

leave a comment »

 
Profitez en avant que les blasphèmes de Charlie Hebdo soient interdits.

Charlie Hebdo 983 du 20 avril 2011

Charlie Hebdo 1200 du 22 juillet 2015

 
 
 

Written by j.michel

15/11/2015 at 20:42

Hommage à Charlie Hebdo, les gargouilles de La Rochelle

with 7 comments

 
gargouille

gargouille, figure animale ou humaine généralement monstrueuse !

 
 

Cabu et son crayon

Cabu en gargouille La Rochelle

et

Wolinski entouré de deux vierges

Wolinski en gargouille La Rochelle

Ce sont les nouvelles gargouilles de la tour de la Lanterne, à La Rochelle.

Des dragons qui vont transformer l’eau en pinard ? Avec l’aide du diable…

 
"La Rochelle : Cabu et Wolinski immortalisés sur la tour de la Lanterne"

 
 
 

Written by j.michel

12/10/2015 at 21:06

Sur la voie de Dieu, au service du Christ

leave a comment »

 
Le djihad sur la voie d’Allah, au service du prophète, n’est qu’une copie de :

Bernard de Clairvaux, ou Saint Bernard abbé de Clairvaux :

« Pour les chevaliers du Christ, au contraire, c’est en toute sécurité qu’ils combattent pour leur Seigneur, sans avoir à craindre de pécher en tuant leurs adversaires, ni de périr, s’ils se font tuer eux-mêmes. Que la mort soit subie, qu’elle soit donnée, c’est toujours une mort pour le Christ : elle n’a rien de criminel, elle est très glorieuse. Dans un cas, c’est pour servir le Christ ; dans l’autre, elle permet de gagner le Christ lui-même : celui-ci permet en effet que, pour le venger, on tue un ennemi, et il se donne lui-même plus volontiers encore au chevalier pour le consoler. Ainsi, disais-je, le chevalier du Christ donne-t-il la mort sans rien redouter ; mais il meurt avec plus de sécurité encore : c’est lui qui bénéficie de sa propre mort, le Christ de la mort qu’il donne.
Car ce n’est pas sans raison qu’il porte l’épée : il est l’exécuteur de la volonté divine, que ce soit pour châtier les malfaiteurs ou pour glorifier les bons. Quand il met à mort un malfaiteur, il n’est pas un homicide, mais, si j’ose dire, un malicide. Il venge le Christ de ceux qui font le mal ; il défend les chrétiens. S’il est tué lui-même, il ne périt pas : il parvient à son but. La mort qu’il inflige est au profit du Christ ; celle qu’il reçoit, au sien propre. De la mort du païen, le chrétien peut tirer gloire, puisqu’il agit pour la gloire du Christ ; dans la mort du chrétien, la générosité du Roi se donne libre cours : il fait venir le chevalier à lui pour le récompenser. Dans le premier cas, le juste se réjouira en voyant le châtiment ; dans le second, il dira : "Puisque le juste retire du fruit de sa justice, il y a sans doute un Dieu qui juge les hommes sur la terre."
Pourtant, il ne convient pas de tuer les païens si l’on peut trouver un autre moyen de les empêcher de harceler ou d’opprimer les fidèles. Mais, pour le moment, il vaut mieux que les païens soient tués, plutôt que de laisser la menace que représentent les pécheurs suspendus au-dessus de la tête des justes, de peur de voir les justes se laisser entraîner à commettre l’iniquité. »

référence :
"Saint Bernard justifie la violence des croisades"

Bernard de Clairvaux a donc été entendu par les frères KouaKiChi, ils ont vengé le prophète.

Car pour affirmer que les dessinateurs de Charlie Hebdo sont le mal, les catholiques rejoignent en effet les musulmans :
"On ne peut pas dire n’importe quoi sous couvert de la liberté d’expression"

72 vierges reneelevy

 
 
Appelons un chat un chat : c’est une guerre, oui, mais une guerre de religion. Ce sont des fous oui, mais des fous de Dieu, qui combattent au nom de Dieu, nom de Dieu.

 
 
Ce sont les martyrs de l’athéisme et du blasphème, les dignes successeurs du chevalier François-Jean Lefebvre de La Barre également assassiné pas des fanatiques religieux.

Charlie-Hebdo-dessinateurs-par-ArtByFab

 
 
 

Les faux-culs des fausses vierges du dieu clément et miséricordieux

leave a comment »

 
Les anti-Charlie relèvent la tête et reprennent le devant de la scène médiatique, les « on est pour la liberté d’expression, sauf quand… » comme les décrit fort bien Daniel Arnaud(*) diffusent à nouveau leurs pernicieuses attaques contre la liberté de blasphémer.

Nos combattants, nos glorieux grognards et poilus, mais aussi soudards parfois plus que grossiers, nos héros et martyrs, nos saints de l’athéisme sont déjà traînés dans la boue alors que les pissenlits commencent tout juste à pousser sur leurs tombes.

De "ils l’ont bien cherché" on passe même insensiblement à "ils l’ont bien mérité". C’est tout juste s’ils ne sont pas la cause de la progression de l’antisémitisme en France !!!!

Plus de verges que de vierges
Voici par exemple une des caricatures que Dalil Boubakeur juge insultante pour les croyants :

« Arrêtez ! Nous allons manquer de vierges ! »

 
 
C’est en effet une des trois caricatures dont la publication était le fondement des poursuites pénales engagées par La Grande Mosquée de Paris et l’Union des organisations islamiques françaises contre Charlie Hebdo :
"Quand la loi française donne une légitimité aux actes terroristes"

 
 
Charlie-sous-burqa
 
 
Mais la femme n’est-elle pas l’avenir de l’homme ?

 
 
 
 
Et plus proche de l’actualité actuelle, l’avis de notre spécialiste et testeur national :

Charlie-hebdo-DSK-en-Libye

 
 
 
(*) article de Daniel Arnaud, "Attentat contre Charlie-Hebdo du 7 janvier 2015 : une tragédie jalonnée de renoncements successifs."
extrait :

«  Au-delà de la seule question scolaire et éducative, chacun des jalons qui ont conduit à la tragédie du 7 janvier 2015 a été marqué par le double discours de ceux qui disent « on est pour la liberté d’expression, sauf quand… ». Sauf quand on nous « insulte » ou qu’on nous « blesse »… Cette dernière restriction indiquant, en réalité, qu’ils ne sont pas pour, et que la démocratie les dérange… On connaît cette vieille rengaine, qui n’est pas recevable. Il est facile, en effet, de faire passer n’importe quel propos qui nous déplaît pour une « insulte » ou, en l’occurrence, un « blasphème »… Et accepter la liberté d’expression, c’est justement se faire à l’idée que peut s’exprimer celui avec lequel nous ne sommes pas d’accord, celui qui nous choque, voire celui qui se montre irrévérencieux envers nos croyances…
(…)
Or, de telles ambiguïtés ont contribué à nourrir les extrémismes. Elles les ont cautionnés, confortés, éventuellement motivés. Comment faire comprendre à un jeune embrigadé dans une filière djihadiste, en effet, qu’il a tort quand certains de ses référents culturels – dans la famille, dans le quartier, à la mosquée – lui suggèrent en permanence que des caricaturistes sont des blasphémateurs, et que c’est à la loi de la République de se conformer à celle d’Allah ?

Certes de tels référents condamnent la barbarie des attentats et adoptent désormais la posture de défenseurs de la démocratie… mais, en réalité, ils partagent la vision du monde de ces assassins dont ils disent qu’ils n’ont « rien à voir avec l’islam ». Ce qu’ils leur reprochent, ce n’est pas le fait de ne point être démocrates ou de porter atteinte à la liberté d’expression, mais de recourir à des moyens disproportionnés et violents pour faire taire le mécréant. »

 
 
 
 
Ce sont les martyrs de l’athéisme et du blasphème, les dignes successeurs du chevalier François-Jean Lefebvre de La Barre également assassiné pas des fanatiques religieux.

Charlie-Hebdo-dessinateurs-par-ArtByFab

 
 
 

L’athéisme est responsable et coupable de l’attentat contre Charlie-Hebdo

leave a comment »

 
C’est le point de vue d’un bon catholique :

 

 

 
Freud n’avait-il pas raison : « Le premier homme à jeter une insulte plutôt qu’une pierre est le fondateur de la civilisation » ? Charlie Hebdo ne serait-il pas sous cet angle plus fondateur de la civilisation que l’église catholique qui traîne quand même un lourd passé de massacres dans des guerres très religieuses ? (et ne parlons pas de son antisémitisme séculaire)

La culture française face au communautarisme, c’est aussi ça :
"Dans les quartiers, la haine du juif ne disparaîtra pas par miracle"