Pensées critiques

Ce que vous ne lirez pas sur le blog des meilleurs articles du Nouvel Obs

Le CRIF va-t-il à nouveau intervenir auprès du Président de France Télévisions ?

with 2 comments

 
Son Président Richard Prasquier l’avait fait à propos d’une émission de France 2 sur la Palestine — reportage intitulé "Un Etat palestinien est-il encore possible?" pour l’émission "Un oeil sur la planète" — que le CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France) a considéré comme « un travail de militant et non pas de journaliste ».
Pour en savoir plus, sur le blog de Charles Enderlin : "Bonjour les censeurs".

Or hier France 3 réitère ses attaques contre les religions révélées. Cette fois ce n’est pas le judaïsme mais le catholicisme qui est visé. Et à la tête : des évêques sont mis en cause, un véritable blasphème dirait tout religieux toujours solidaire dès qu’une religion est ainsi attaquée, « une image caricaturale et unilatérale » dirait Prasquier.

En tant que lobby d’une religion reconnue, le CRIF va-t-il aussi intervenir pour la défense de l’honneur d’une autre religion reconnue ?

Mais de quoi s’agit-il ? D’un reportage pour l’émission "Pièces à conviction" sur la communauté catholique des Béatitudes. Déjà on y apprend qu’il existe au sein de l’Eglise catholique des communautés rassemblant des familles chrétiennes qui vivent un peu comme des communautés hippies, mais sous le regard bienveillant de Dieu. Effarant que des trucs pareils existent encore de nos jours sans être étiquetés comme secte. Rien que ça méritait de voir le reportage. Mais ce n’en était qu’un infime partie, car son titre était : "Pédophilie, les silences de l’Eglise".

Le reportage met bien malgré elle le nez de la hiérarchie catholique dans la pédophilie de son encadrement qu’elle voulait (certains évêques compris) ne pas voir, et l’expression est plutôt gentille.

Résumé en une formule courte d’un interviewé :

« Pour la hiérarchie catholique, les victimes ne sont pas un souci »

A ne pas visionner si vous voulez conserver la foi, sur le site de France 3.

Mais comment France Télévisions peut-elle autoriser de tels reportages ? A en rester béat de béatitude. Les voies du seigneur sont impénétrables.

 
 
 

2 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Je pense, j.michel, qu’il y a blasphème lorsque le dogme est dénié, voire le très sacré offensé.
    Les prêtres (malgré l’ordination) et les évêques (malgré la consécration) sont des humains qui peuvent être critiqués sans qu’il y ait blasphème pour autant. Il doit même, je pense, en être de même pour le pape, sauf lorsque son « infaillibilité » est en cause (mais là, on revient au dogme).

    Je parle évidemment de gens d’Église non béatifiés, a fortiori non canonisés…

    caquedrole

    20/10/2011 at 19:19

  2. j’ai pour ma part trouvé ce reportage extêmement bien fait, l’ai visionné 2 fois et en ai profité pour revoir « les clins d’oeil de l’Esprit Saint », reportage réalisé en 1986 au sein de la communauté incriminée. Très édifiant, mais bon, en tant qu’ancien communautaire (1988 – 1994), certaines blessures cicatrisent mal, et les révélations sur les dirigeants de l’époque sont un outrage, un mal nécessaire, pour qui veut guérir.
    Bravo donc pour ce reportage;
    Y sont où, les Croissant, Madre, et Sanchez évoqués et contactés dans le documentaires?… une grande leçon de courage, mais donnée par les membres de Bonnecombe, celle-là…

    THIBAULT

    29/10/2011 at 19:08


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :