Pensées critiques

Ce que vous ne lirez pas sur le blog des meilleurs articles du Nouvel Obs

Terrorisme contre terrorisme

with 2 comments

 
Attentats vers Eilat : d’où cela vient-il ? on peut penser que la police israélienne enquête. Peut être le Hamas de Gaza, mais pourquoi pas le Hezbollah de Syrie ? Oui mais Benjamin Netanyahou et Ehud Barak n’ont pas le temps d’attendre le résultat de l’enquête. Il faut qu’ils tapent et sur la table et sur le terrain. Taper le Hezbollah sur le terrain syrien, actuellement ce n’est peut-être pas le moment idéal. Alors on envoie quelques bombes ou missiles au hasard sur le territoire de Gaza. L’essentiel est de porter la terreur dans la population de Gaza, dans l’espoir que ladite population en rende responsable le Hamas. Ça fait des années qu’ils appliquent cette politique, toujours sans résultat.

 
 
 

Written by j.michel

19/08/2011 à 10:37

Publié dans Anti-Terreur, Palestine conflit

Tagged with , ,

2 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. bandes d’incultes ….. Retiré moi cet article incompréhensible !!!

    fmickael

    19/08/2011 at 11:06

  2. un mois après le bombardement sur Gaza en 2009 ALLAH a punit le monde pour son silence sur les crimes a Gaza par la grippe porcine et après ce bombardement aux pays de monde entier de mettre fin a Israël pour éviter les punitions divines sur leurs pays canicule mortel fort orage ouragan séisme déluge volcan tsunami ce message avant la catastrophe après c’est trop tard

    mehdi

    20/08/2011 at 14:22


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :