Pensées critiques

Ce que vous ne lirez pas sur le blog des meilleurs articles du Nouvel Obs

Violence des gosses (dans et hors école)

leave a comment »

 
Dans et hors école car à analyser les commentaires et les mesures de sanctuarisation des écoles et collèges, il semblerait que recevoir un coup de poing mortel est moins grave à l’extérieur d’un établissement scolaire qu’à l’intérieur.

Une solution tabou : restaurer l’autorité des maîtres et des maîtresses en autorisant les petits sévices corporels. Une bonne baffe à la manière d’un ancien ministre de l’éducation nationale est souvent plus efficace qu’un long discours de responsabilisation.

Oui au retour des hussards noirs de la république.

A l’occasion d’une discussion chez le vénéré que celui-ci a malheureusement effacé — une discussion sur le statut de prisonnier de guerre du soldat Gilad Shalit qui s’est donc transformée en non discussion — et qui s’était orientée vers un cours de civilisations multimillénaires comparées des perses et des juifs et la transmissions de leurs cultures respectives jusqu’à nos jours, ou comment la nation juive a perduré dans la tête d’un peuple dispersé, j’ai trouvé cette citation sur un site sioniste :

« The future of a nation lays in the hands of its teachers » (Scarlat Albrecht)

Une conception bien similaire à celle des hussards noirs. C’était avant l’invasion d’Israël par les russes dont Avigdor Lieberman est la caricature.

 
Alors oui à Nicolas Sarkozy quand il dit :

« L’école est un droit mais c’est aussi un devoir. Aller à l’école n’est pas un choix, mais une obligation »

Bilan de la loi Ciotti : 22 000 élèves remis dans le droit chemin pour 51 effectivement punis après moult avertissements.

 
Constatons le fiasco des politiques actuelles contre la violence des gosses. Appliquons des mesures aussi efficaces contre la violence des gosses que celles imaginées contre l’absentéisme sans avoir peur d’être politiquement incorrect et surtout sans polémique idéologique.

N’ayons pas peur de rétablir l’autorité à coup de baffes publiques. Ça ne créera pas d’emploi pour les jeunes, mais au moins ça améliorera le vivre ensemble et le respect des uns envers les autres.

Pour la conservation et la pérennisation de la civilisation gallo-romaine teintée de barbarie franque et pour la transmission de la culture française, faisons comme les juifs : un bourrage de crâne dès l’enfance.

 
 
 

Written by j.michel

26/06/2011 à 12:08

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :