Pensées critiques

Ce que vous ne lirez pas sur le blog des meilleurs articles du Nouvel Obs

Est-ce parce qu’il a pris de la bouteille, ou parce qu’il a trop tiré sur la bouteille ?

leave a comment »

Tesson a confondu l’article défini et l’article indéfini, ce qui l’a conduit à une incorrection :

« des musulmans qui amènent la merde en France » : conforme à l’observation,

« les musulmans qui amènent la merde en France » : incorrect.

Philippe Tesson a donc fait une incorrection. Il a reconnu son dérapage sur France Inter, invité par Léa Salamé :
 

 

alors… doit-on en faire une affaire de justice ?

Drôle de CRI quand même…

"La justice couvre-t-elle les islamophobes ?"

alors, soyons unanimes, CRIons ensemble : "pas de cochon à la cantine".

 

 

 
 
 

Sur la voie de Dieu, au service du Christ

leave a comment »

 
Le djihad sur la voie d’Allah, au service du prophète, n’est qu’une copie de :

Bernard de Clairvaux, ou Saint Bernard abbé de Clairvaux :

« Pour les chevaliers du Christ, au contraire, c’est en toute sécurité qu’ils combattent pour leur Seigneur, sans avoir à craindre de pécher en tuant leurs adversaires, ni de périr, s’ils se font tuer eux-mêmes. Que la mort soit subie, qu’elle soit donnée, c’est toujours une mort pour le Christ : elle n’a rien de criminel, elle est très glorieuse. Dans un cas, c’est pour servir le Christ ; dans l’autre, elle permet de gagner le Christ lui-même : celui-ci permet en effet que, pour le venger, on tue un ennemi, et il se donne lui-même plus volontiers encore au chevalier pour le consoler. Ainsi, disais-je, le chevalier du Christ donne-t-il la mort sans rien redouter ; mais il meurt avec plus de sécurité encore : c’est lui qui bénéficie de sa propre mort, le Christ de la mort qu’il donne.
Car ce n’est pas sans raison qu’il porte l’épée : il est l’exécuteur de la volonté divine, que ce soit pour châtier les malfaiteurs ou pour glorifier les bons. Quand il met à mort un malfaiteur, il n’est pas un homicide, mais, si j’ose dire, un malicide. Il venge le Christ de ceux qui font le mal ; il défend les chrétiens. S’il est tué lui-même, il ne périt pas : il parvient à son but. La mort qu’il inflige est au profit du Christ ; celle qu’il reçoit, au sien propre. De la mort du païen, le chrétien peut tirer gloire, puisqu’il agit pour la gloire du Christ ; dans la mort du chrétien, la générosité du Roi se donne libre cours : il fait venir le chevalier à lui pour le récompenser. Dans le premier cas, le juste se réjouira en voyant le châtiment ; dans le second, il dira : "Puisque le juste retire du fruit de sa justice, il y a sans doute un Dieu qui juge les hommes sur la terre."
Pourtant, il ne convient pas de tuer les païens si l’on peut trouver un autre moyen de les empêcher de harceler ou d’opprimer les fidèles. Mais, pour le moment, il vaut mieux que les païens soient tués, plutôt que de laisser la menace que représentent les pécheurs suspendus au-dessus de la tête des justes, de peur de voir les justes se laisser entraîner à commettre l’iniquité. »

référence :
"Saint Bernard justifie la violence des croisades"

Bernard de Clairvaux a donc été entendu par les frères KouaKiChi, ils ont vengé le prophète.

Car pour affirmer que les dessinateurs de Charlie Hebdo sont le mal, les catholiques rejoignent en effet les musulmans :
"On ne peut pas dire n’importe quoi sous couvert de la liberté d’expression"

72 vierges reneelevy

 
 
Appelons un chat un chat : c’est une guerre, oui, mais une guerre de religion. Ce sont des fous oui, mais des fous de Dieu, qui combattent au nom de Dieu, nom de Dieu.

 
 
Ce sont les martyrs de l’athéisme et du blasphème, les dignes successeurs du chevalier François-Jean Lefebvre de La Barre également assassiné pas des fanatiques religieux.

Charlie-Hebdo-dessinateurs-par-ArtByFab

 
 
 

Athée en Dar al-Islam

with one comment

 
Le témoignage d’un athée marocain :

"La liberté de ne pas croire n’existe pas dans les pays musulmans"

« Le marocain Kacem el Ghazzali revendique le droit d’être athée dans un pays musulman. Son combat pour la liberté d’expression l’a contraint à quitter son pays pour se réfugier en Suisse en 2011 »

Extrait :

« La culture islamique (…) n’accepte pas la liberté de ne pas croire, elle n’autorise pas l’individu à faire ses propres choix, à penser par lui-même.
(…)
Tout musulman, même modéré et libéral, ne supporte pas l’idée de liberté d’expression. Il se trouve offensé pour un oui ou pour un non. Même si c’est de la part de quelqu’un qui n’est pas musulman ou qui a quitté l’islam. Le seuil de tolérance est très bas. Pour les islamistes, c’est pire. Dans leurs mosquées, les chrétiens et les juifs sont traités de singes ou de porcs. Si j’étais un immigrant né en Europe qui va à la mosquée dans un pays musulman et que je parle de mes voisins chrétiens ou juifs, cela m’exclurait aussitôt de la communauté. »

 
 
Autre témoignage, de Waleed Al-Husseini, sur la Palestine :

"Blasphémateur !"

 
 
 

Les faux-culs des fausses vierges du dieu clément et miséricordieux

leave a comment »

 
Les anti-Charlie relèvent la tête et reprennent le devant de la scène médiatique, les « on est pour la liberté d’expression, sauf quand… » comme les décrit fort bien Daniel Arnaud(*) diffusent à nouveau leurs pernicieuses attaques contre la liberté de blasphémer.

Nos combattants, nos glorieux grognards et poilus, mais aussi soudards parfois plus que grossiers, nos héros et martyrs, nos saints de l’athéisme sont déjà traînés dans la boue alors que les pissenlits commencent tout juste à pousser sur leurs tombes.

De "ils l’ont bien cherché" on passe même insensiblement à "ils l’ont bien mérité". C’est tout juste s’ils ne sont pas la cause de la progression de l’antisémitisme en France !!!!

Plus de verges que de vierges
Voici par exemple une des caricatures que Dalil Boubakeur juge insultante pour les croyants :

« Arrêtez ! Nous allons manquer de vierges ! »

 
 
C’est en effet une des trois caricatures dont la publication était le fondement des poursuites pénales engagées par La Grande Mosquée de Paris et l’Union des organisations islamiques françaises contre Charlie Hebdo :
"Quand la loi française donne une légitimité aux actes terroristes"

 
 
Charlie-sous-burqa
 
 
Mais la femme n’est-elle pas l’avenir de l’homme ?

 
 
 
 
Et plus proche de l’actualité actuelle, l’avis de notre spécialiste et testeur national :

Charlie-hebdo-DSK-en-Libye

 
 
 
(*) article de Daniel Arnaud, "Attentat contre Charlie-Hebdo du 7 janvier 2015 : une tragédie jalonnée de renoncements successifs."
extrait :

«  Au-delà de la seule question scolaire et éducative, chacun des jalons qui ont conduit à la tragédie du 7 janvier 2015 a été marqué par le double discours de ceux qui disent « on est pour la liberté d’expression, sauf quand… ». Sauf quand on nous « insulte » ou qu’on nous « blesse »… Cette dernière restriction indiquant, en réalité, qu’ils ne sont pas pour, et que la démocratie les dérange… On connaît cette vieille rengaine, qui n’est pas recevable. Il est facile, en effet, de faire passer n’importe quel propos qui nous déplaît pour une « insulte » ou, en l’occurrence, un « blasphème »… Et accepter la liberté d’expression, c’est justement se faire à l’idée que peut s’exprimer celui avec lequel nous ne sommes pas d’accord, celui qui nous choque, voire celui qui se montre irrévérencieux envers nos croyances…
(…)
Or, de telles ambiguïtés ont contribué à nourrir les extrémismes. Elles les ont cautionnés, confortés, éventuellement motivés. Comment faire comprendre à un jeune embrigadé dans une filière djihadiste, en effet, qu’il a tort quand certains de ses référents culturels – dans la famille, dans le quartier, à la mosquée – lui suggèrent en permanence que des caricaturistes sont des blasphémateurs, et que c’est à la loi de la République de se conformer à celle d’Allah ?

Certes de tels référents condamnent la barbarie des attentats et adoptent désormais la posture de défenseurs de la démocratie… mais, en réalité, ils partagent la vision du monde de ces assassins dont ils disent qu’ils n’ont « rien à voir avec l’islam ». Ce qu’ils leur reprochent, ce n’est pas le fait de ne point être démocrates ou de porter atteinte à la liberté d’expression, mais de recourir à des moyens disproportionnés et violents pour faire taire le mécréant. »

 
 
 
 
Ce sont les martyrs de l’athéisme et du blasphème, les dignes successeurs du chevalier François-Jean Lefebvre de La Barre également assassiné pas des fanatiques religieux.

Charlie-Hebdo-dessinateurs-par-ArtByFab

 
 
 

Fait divers en Israël

with 2 comments

Lee-Zeitouni_2
Une jeune fille (juive) Lee Zeitouni a été assassinée. Non ce n’est pas à Créteil, banlieue de Paris, où les juifs ne se sentent plus en sécurité, mais en Israël. Une juive donc agressée et tuée par une arme de marque BMW manipulée par un homme qui avait trop bu.

Eric Robic et Claude Khayat
 
 
L’homme et son complice Eric Robic et Claude Khayat sont-ils des palestiniens ? non sinon les médias l’auraient mentionné. Sont-ils arabes ? non plus car sinon les médias l’auraient mentionné. Ils sont français, tout simplement, et même pas musulmans puisque qu’ils boivent de l’alcool. Et en plus il paraît que ce sont des escrocs (Eric Robic fuyait semble-t-il — en Israël ! — la justice française). Avec un tel casier, ils doivent bien être athées, pour le moins. Mais chut, faut pas le dire, les athées ne doivent pas être stigmatisés.

 
 
Et s’ils vont en prison en France, ils se feront peut-être islamiser, car il est bien connu que la prison française est un creuset islamique pour délinquants.

Lee-Zeitouni_1

 
——————————————————————————————————————————————————————
Sur le site des blogs du Nouvel Observateur

article « retiré de la publication en raison de sa non-conformité vis-à-vis de la charte d’utilisation du NouvelObservateur. »
motif de retrait : "Propos potentiellement racistes"

——————————————————————————————————————————————————————
 

 
 
 

Written by j.michel

11/12/2014 at 20:22

Mariage mixte en Israël

with one comment

 
Les israéliens se déchaînent (et se déchirent).

"Israël : le mariage d’une juive et d’un musulman déchaîne la colère d’extrémistes"

Protesters hold signs and shout slogans against the wedding of groom Mahmoud Mansour, 26, and bride Maral Malka, 23, outside a wedding hall in Rishon Lezion, near Tel Aviv

Manifestation de haine d’israéliens contre le mariage d’une juive et d’un musulman, qui ont crié « Morts aux Arabes » (selon légende de la photo sur le Figaro.fr).

En France ce serait "expression du racisme", racisme juif bien sûr, mais en Israël c’est « expression de la démocratie » selon un membre du gouvernement de Benyamin Nétanyahou, la ministre de la Santé Yael German.

Le mariage de deux homosexuels ne déchaînerait pas autant de haines, et pourtant, pour Dieu, c’est quoi le mal ? Contre la nature créée par Dieu, le changement de bord dans la sexualité n’est-ce pas plus grave que le changement de bord dans la religion ?

 
mariage-juive-converti
N.B. : quel statut (לאום ou nationality) pour l’enfant d’un arabe et d’une juive ? la mère convertie n’est plus juive pour sa communauté mais l’est encore pour la loi israélienne. Par contre ses enfants seront-ils juifs ? Le cas est encore plus compliqué que celui de l’arabe converti à la religion juive, sa לאום (prononcez léhoum selon un israélien des blogs) est-elle transmutée de nationality arabe à nationality juive ?

 
Sélection d’un commentaire sous l’article du Figaro :

« C’est le mariage de 2 musulmans, dont l’une s’est convertie à l’islam. Le prosélytisme islamique n’épargne pas non plus Israël. Je plains cette jeune femme qui sera méprisée par sa famille d’adoption et ne sera qu’un trophée pour son mari »

 
Sur le même sujet :
"Les chrétiens reconnus amis d’Israël, les musulmans protestent"
"Les nouveaux Roméo et Juliette face à la pureté de la race"

 
 
 

Le voyage de Jésus en Egypte

leave a comment »

 
Les-secrets-de-l-exode
On en parle peu dans les Évangiles, de ce voyage mystérieux de Jésus de Nazareth en Égypte, un voyage initiatique pourtant.

Était-il à la recherche de ses ascendants ?

Car Moïse serait un égyptien adorateur d’Adonaï.

"On a découvert le message caché de la Bible"

dans

Les secrets de l’Exode. L’origine égyptienne des Hébreux, études bibliques et talmudiques de Messod et Roger Sabbah.

 
 
 

Written by j.michel

19/08/2014 at 11:02

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.