Pensées critiques

Ce que vous ne lirez pas sur le blog des meilleurs articles du Nouvel Obs

«longue vie au Messie»

with one comment

 

Oui mais… quel Messie ? Quel est le Messie qui a demandé qu’on détruise, ou pire qu’on brûle les maisons de Judée-Samarie lorsqu’elles sont habitées par des non-juifs ?

Ce sont les textes sacrés nous expliquent certains. Mais alors n’est-il pas temps de remettre en question les textes sacrés ?

"Baruch Goldstein, Charlie Hebdo, les colons israéliens, pas d’amalgames"

 
 
 

Dar al-Islam n° 4, commentaire d’une interview de Jean-Charles Brisard

leave a comment »

 

« Ils viennent jusque dans vos bras
Égorger vos fils, vos compagnes !

Quoi ! des cohortes étrangères
Feraient la loi dans nos foyers !

De vils despotes deviendraient
Les maîtres de nos destinées !

Tous ces tigres qui, sans pitié,
Déchirent le sein de leur mère ! »

N.B. pour les phalanges mercenaires qui terrassent nos fiers guerriers, enchaînent nos mains et ploient nos fronts sous le joug de vils despotes devenant les maîtres de nos destinées, autrement dit pour les censeurs délocalisés et analphabètes du Nouvel Observateur qui mitraillent sans discernement pour empocher leurs primes de rendement, ce sont des propos sans aucun doute agressifs, mais ce sont des extraits de La Marseillaise qui est l’hymne national de la France.

 
 
 
Extrait de Dar al-Islam n° 4, le magazine de Daech dit l’Etat Islamique.

Magazine Dar Al-Islam N°4p27-28

DANS LES MOTS DE L’ENNEMI : Jean Charles Brisard

« On estime, avec Damien Martinez dans notre rapport, la fortune de l’Etat islamique à 2.000 milliards de dollars. Cela tient essentiellement compte des ressources naturelles considérables dont dispose l’EI. L’Etat Islamique détient environ 60% de la production pétrolière syrienne et moins de 10% de la production irakienne. Les islamistes possèdent 20 puits de pétrole : 13 en Irak et 7 en Syrie et génèrent entre 2 et 3 millions de dollars par jour de revenus pétroliers. Ils contrôlent actuellement une part importante des PIB syrien et irakien (selon l’ex-gouverneur de la banque centrale d’Irak, Mudher Mouhammad Saleh, 15% du PIB de l’Irak est aux mains de l’Etat Islamique, Ndlr). L’EI possède aussi 40% de la production nationale de blé et 53% de la production d’orges en Irak. »

« Dans l’ensemble, les revenus annuels de l’EI sont évalués à 2,9 milliards de dollars, tirés pour l’essentiel de l’exploitation de ces ressources naturelles. Cela est très important car l’Etat Islamique bénéficie de sources de financement diversifiées, ce qui n’est pas du tout le cas d’Al Qa’idah, bien plus dépendante de donations. L’EI opère ainsi une petite révolution puisqu’elle passe d’un financement externe à un autofinancement. 82% du financement de l’Etat islamique provient de ressources qui sont à sa disposition. Le pétrole représente 38% de ses revenus, contre 17% pour le gaz. Les revenus tirés des rançons, extorsions, ne représentent que 16% de ses recettes. »

Jean Charles Brisard exprime ici les craintes des ennemis de l’Islâm quant au développement de l’Etat Islamique. Ce développement n’est pas seulement miraculeux quant à l’étendue du territoire conquis et le peu de temps dans lequel il a été conquis. L’Etat Islamique représente aussi un miracle économique basé sur l’autonomie et une quasi-autosuffisance dans un monde d’économie mondialisé. Être autonome c’est être libre de ce système économique usurier contrôlé par la finance internationale trop souvent juive.

L’Etat Islamique se finance par les ressources qu’Allâh lui a permis de contrôler, le gaz et le pétrole mais sa plus grande ressource est la subsistance du meilleur des hommes, le butin de guerre. Le Prophète a dit : « Ma subsistance m’a été placé à l’ombre de ma lance. » [Rapporté par l’Imam Ahmad n°5114 selon Ibn ‘Omar]. Prendre l’argent des mécréants et des injustes pour bâtir un Etat basé sur la loi d’Allâh n’est que justice et briser les chaines du système usurier des banquiers apatrides n’est que justice.

Prende l’argent des mécréants est l’une des caractéristiques de la faction victorieuse at-Tâifa al-Mansoûra à la fin des temps comme il est rapporté par an-Nassâî n°3561 : «Il restera toujours un groupe de ma communauté qui combattra sur la vérité, Allâh égarera les coeurs de gens et il nourrira les gens de la vérité de leurs biens.»

 
{Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allâh seul.}
[Sourate Al-Baqarah, verset 193].

 
Autres extraits du magazine Dar al-Islam :
"Ce n’est pas l’Islam… oui mais quand même"

 
 
 

Après Charlie Hebdo, France Inter ?

with 10 comments

 

« On ne peut pas dire n’importe quoi sous couvert de la liberté d’expression »

affirmait le cardinal André Vingt-Trois. On connait la suite.

Aujourd’hui c’est France Inter qui est soumis à la pression des catholiques pour blasphème.

Offense-a-la-vierge-et-a-la-nativite

Plaisanter sur l’Immaculée Conception, c’est une «  offense contre la foi et la sensibilité des chrétiens ».

Vont-il "venger" la vierge Marie ?

 
 
Bolot-occidental-IMG_3592

Et la femelle bolot occidental de Claire Bretécher, ce dessin n’était-il pas une offense au créateur ?

 
 
Sur le même sujet :
"Comment vérifier que Marie était vierge et/ou gouine ?"

 
 
 

Ce n’est pas l’Islam… oui mais quand même

with one comment

 
"Un prédicateur palestinien d’Al-Aqsa cite un hadith antisémite et déclare que le Coran « révèle la véritable nature des juifs »"

Ce n’est pas l’Islam disent les idiots utiles — vous souvenez-vous de l’épopée religiophobophobe(*) de Defmul 1er ? et de sa clique anti-Charlie qui a fait envoyer les blogs du contrariant dans le four du Minitrue ? —

 
Extrait de Dar Al-Islam N°2

Magazine Dar Al-Islam N°2

 
 
Extraits de Dar Al-Islam N°4

Magazine Dar Al-Islam N°4p31

 
 

Magazine Dar Al-Islam N°4p32

 
 
 
(*) la religiophobophobie est la marotte de l’abbé confesseur de La Rocque, le blablateur ragoteur père Noalt. « je suis religiophobophobe » nous a-t-il expliqué ici.

 
 
 

Des juifs qui entubent des juifs

leave a comment »

 

Manifestation d'Israeliens d'origine ethiopienne contre la discrimination

 

 

Paroles d’un juif éthiopien, extraites d’un article AFP :

« Ensuite, nous nous occuperons de toutes les autres institutions qui entubent les Éthiopiens. »

"Manifestation d’Israéliens d’origine éthiopienne contre la discrimination"

 
Sur France 24 :
 

 

 
Reportage complet au Grand Soir 3 du lundi 4 mai 2015 :
 

http://api.dmcloud.net/player/embed/4e7343f894a6f677b10006b4/5547ff639473993b455913b2/4062d0de24ff4d06810c311d339b4d94?exported=1

 

 
 
Mais par contre, quand ce sont les extrémistes juifs racistes qui manifestent, ils ne sont pas réprimés :
"Mariage mixte en Israël"

Protesters hold signs and shout slogans against the wedding of groom Mahmoud Mansour, 26, and bride Maral Malka, 23, outside a wedding hall in Rishon Lezion, near Tel Aviv

 
 
 

Written by j.michel

05/05/2015 at 13:50

Est-ce parce qu’il a pris de la bouteille, ou parce qu’il a trop tiré sur la bouteille ?

leave a comment »

Tesson a confondu l’article défini et l’article indéfini, ce qui l’a conduit à une incorrection :

« des musulmans qui amènent la merde en France » : conforme à l’observation,

« les musulmans qui amènent la merde en France » : incorrect.

Philippe Tesson a donc fait une incorrection. Il a reconnu son dérapage sur France Inter, invité par Léa Salamé :
 

 

alors… doit-on en faire une affaire de justice ?

Drôle de CRI quand même…

"La justice couvre-t-elle les islamophobes ?"

alors, soyons unanimes, CRIons ensemble : "pas de cochon à la cantine".

 

 

 
 
 

Sur la voie de Dieu, au service du Christ

leave a comment »

 
Le djihad sur la voie d’Allah, au service du prophète, n’est qu’une copie de :

Bernard de Clairvaux, ou Saint Bernard abbé de Clairvaux :

« Pour les chevaliers du Christ, au contraire, c’est en toute sécurité qu’ils combattent pour leur Seigneur, sans avoir à craindre de pécher en tuant leurs adversaires, ni de périr, s’ils se font tuer eux-mêmes. Que la mort soit subie, qu’elle soit donnée, c’est toujours une mort pour le Christ : elle n’a rien de criminel, elle est très glorieuse. Dans un cas, c’est pour servir le Christ ; dans l’autre, elle permet de gagner le Christ lui-même : celui-ci permet en effet que, pour le venger, on tue un ennemi, et il se donne lui-même plus volontiers encore au chevalier pour le consoler. Ainsi, disais-je, le chevalier du Christ donne-t-il la mort sans rien redouter ; mais il meurt avec plus de sécurité encore : c’est lui qui bénéficie de sa propre mort, le Christ de la mort qu’il donne.
Car ce n’est pas sans raison qu’il porte l’épée : il est l’exécuteur de la volonté divine, que ce soit pour châtier les malfaiteurs ou pour glorifier les bons. Quand il met à mort un malfaiteur, il n’est pas un homicide, mais, si j’ose dire, un malicide. Il venge le Christ de ceux qui font le mal ; il défend les chrétiens. S’il est tué lui-même, il ne périt pas : il parvient à son but. La mort qu’il inflige est au profit du Christ ; celle qu’il reçoit, au sien propre. De la mort du païen, le chrétien peut tirer gloire, puisqu’il agit pour la gloire du Christ ; dans la mort du chrétien, la générosité du Roi se donne libre cours : il fait venir le chevalier à lui pour le récompenser. Dans le premier cas, le juste se réjouira en voyant le châtiment ; dans le second, il dira : "Puisque le juste retire du fruit de sa justice, il y a sans doute un Dieu qui juge les hommes sur la terre."
Pourtant, il ne convient pas de tuer les païens si l’on peut trouver un autre moyen de les empêcher de harceler ou d’opprimer les fidèles. Mais, pour le moment, il vaut mieux que les païens soient tués, plutôt que de laisser la menace que représentent les pécheurs suspendus au-dessus de la tête des justes, de peur de voir les justes se laisser entraîner à commettre l’iniquité. »

référence :
"Saint Bernard justifie la violence des croisades"

Bernard de Clairvaux a donc été entendu par les frères KouaKiChi, ils ont vengé le prophète.

Car pour affirmer que les dessinateurs de Charlie Hebdo sont le mal, les catholiques rejoignent en effet les musulmans :
"On ne peut pas dire n’importe quoi sous couvert de la liberté d’expression"

72 vierges reneelevy

 
 
Appelons un chat un chat : c’est une guerre, oui, mais une guerre de religion. Ce sont des fous oui, mais des fous de Dieu, qui combattent au nom de Dieu, nom de Dieu.

 
 
Ce sont les martyrs de l’athéisme et du blasphème, les dignes successeurs du chevalier François-Jean Lefebvre de La Barre également assassiné pas des fanatiques religieux.

Charlie-Hebdo-dessinateurs-par-ArtByFab

 
 
 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.